Vous êtes ici : Le groupe nominal » Le déterminant, le nom et l’adjectif » Le déterminant
Le groupe déterminant et le déterminant complexe

Éléments indépendants et éléments soudés

Les éléments d’un groupe déterminant sont des déterminants qui peuvent aussi s’employer seuls comme déterminants :

toutes les deux voitures →
toute voiture
les voitures
deux voitures

alors que les éléments d’un déterminant complexe ne peuvent pas s’employer seuls comme dé­ter­minants. Par exemple, on ne peut pas employer les éléments du déterminant toute sorte de sé­pa­ré­ment :

Il a toute sorte de médailles. →
*Il a toutes médailles.
*Il a sorte médailles.
*Il a de médailles.

Le mot de peut s’employer seul comme déterminant (il n’a pas de chance), mais dans ce cas ce n’est qu’un allomorphe de l’article indéfini un (p. 49) : dans la phrase il n’a pas de chance, le déterminant qui précède chance est à proprement parler un (et de n’est qu’une des formes possibles de ce déterminant un). Au­tre­ment dit, comme déterminant, de n’est qu’une variante combinatoire de un. Il n’existe pas à pro­pre­ment parler de déterminant de en tant que tel. On ne peut pas dire

*J’ai acheté de fleurs. ou
*De gens sont venus. ou
*Je veux de pain.

Interprétation de la construction

De même, l’adverbe qui forme le premier élément d’un déterminant complexe comme beaucoup de, trop de etc. peut s’utiliser seul :

Il pleut beaucoup.
C’est trop chaud.

mais il peut être uniquement utilisé comme adverbe, pas comme déterminant. Il est impossible de dire

*Il boit beaucoup vin.
*il y avait trop gens.

Ce n’est qu’avec l’élément de qu’il devient déterminant de quantité. La phrase Il a mangé trop de gâteau s’analyse donc de la façon suivante :

Il a mangé trop de gâteau.
verbe déterminant nom

et non pas, comme le font souvent les grammaires finlandaises :

Il a mangé trop de gâteau
verbe *adverbe *préposition nom

On constate ainsi une distribution régulière du déterminant dans la phrase (voir aussi p. 112) :

Les deux amis ont regardéunfilm.
Les deux amis ont regardédesfilms.
Les deux amis ont regardéplusieursfilms.
Les deux amis ont regardébeaucoup defilms.
Les deux amis ont regardétoute sorte defilms etc.

Cette manière d’analyser va complètement à l’encontre de la manière de présenter les déterminants dans les grammaires FLE finlandaises, laquelle est ainsi responsable de nombreuses confusions et erreurs chez les apprenants finnophones.

Séparation des éléments du déterminant complexe

Dans le cas des tournures exclamatives, le premier élément du déterminant complexe (tant de, tellement de etc.) peut être déplacé devant le verbe :

L’inventivité des annonceurs pour drainer les foules vers leurs services parait illimitée, tant la technologie offre de possibilités nouvelles.
On n’a pas réussi à avoir de billets, tant il y avait de monde !

Le déterminant peut également être décomposé en deux éléments dans les constructions disloquées (voir le détail p. 116 §3). Dans ce cas, l’élément de se trouve dans la partie thématisée et l’adverbe dans le pro­pos. Le lien entre les deux est marqué par le pronom en obligatoirement exprimé devant le verbe :

D’erreurs, je n’en ai pas constaté énormément.
On n’en a plus beaucoup, de temps.