Vous êtes ici : Le groupe nominal » Le déterminant, le nom et l’adjectif » Le nom
12. Le pluriel des noms communs composés

1. Une pratique confuse

Le pluriel des mots composés est un éternel sujet de perplexité pour les usagers francophones, et une certaine anarchie régnait et règne encore dans ce domaine, les dictionnaires de langue n’étant pas toujours d’accord entre eux. Les rec­om­man­da­tions orthographiques de 1990 vont dans le sens d’une simplification générale, mais il reste un certain nombre de règles à connaitre. On notera que les recommandations de 1990 préconisent d’écrire en un seul mot un certain nombre de mots qui sont traditionnellement reliés par un trait d’union. Les au­teurs de dictionnaires de langue (Larousse, Hachette, Robert, etc.) ont déjà simplifié de cette manière un certain nombre de mots, mais ce n’étaient pas les mêmes mots dans les différents dictionnaires ! Le dic­tion­naire Hachette donne depuis 2003 les orthographes recommandées. Le Petit Robert édition 2010 men­tionne la plupart des nouvelles formes orthographiques et le Petit Larousse 2012 (parution été 2011) indique toutes les orthographes nouvelles. De toute façon, il n’est pas inutile de vérifier dans un dic­tion­naire assez récent, qui peut réserver parfois des surprises : certains mots qu’on croit composés ne le sont plus depuis fort longtemps. Les règles présentées ici tiennent compte des recommandations orthogra­phi­ques de 1990 (voir p. 585).

2. Noms composés de noms et/ou d’adjectifs

Quand le nom est composé de deux noms ou de deux adjectifs employés nominalement, les deux éléments nominaux prennent généralement la marque du pluriel quand ils sont considérés comme équivalant l’un à l’autre : porte-fenêtre signifie « une porte qui est une fenêtre », au pluriel portes-fenêtres ; tim­bre-quittance (leimamerkki) signifie proprement « un timbre qui vaut quittance » (kuittina toimiva merkki), au pluriel tim­bres-quittances. C’était aussi le cas dans la graphie non rectifiée de choufleur (kukkakaali) : un chou-fleur → des choux-fleurs. De même, si le nom composé est formé d’un nom et d’un adjectif épithète, tous deux s’accordent au pluriel :

nom + nom
une voiture-école → des voitures-écoles
une porte-fenêtre → des portes-fenêtres

adjectif nominalisé + adjectif nominalisé
un sourd-muet → des sourds-muets

adjectif + nom
une grand-mère → des grands-mères

nom + adjectif
une aide-soignante → des aides-soignantes
un château-fort → des châteaux-forts

Cependant, si le deuxième élément indique par exemple une relation prépositionnelle, il reste invariable : timbre-poste signifie « timbre de/pour la poste », le mot poste reste invariable au pluriel timbres-poste, comme assurance-vie (« assurance sur la vie »), au pluriel des assurances-vie.

un timbre-poste → des timbres-poste
une assurance-vie → des assurances-vie

3. Noms composés de verbe + nom

Les recommandations orthographiques ont considérablement simplifié la situation : le verbe reste tou­jours invariable, le nom est au singulier si le nom composé est au singulier, et il prend la marque du pluriel uni­que­ment si le nom composé est au pluriel (voir p. 585 §4) :

un porte-bagage → des porte-bagages
un lance-pierre ritsa → des lance-pierres
un chauffe-eau → des chauffe-eaux
un casse-cou → des casse-cous
un porte-parole → des porte-paroles
un porte-bonheur → des porte-bonheurs
un presse-citron → des presse-citrons
un porte-avion → des porte-avions etc.

Les anciens noms composés qui peuvent s’écrire dorénavant en un seul mot, comme tirebouchon, por­temonnaie, fairepart, choufleur etc., prennent évidemment la marque du pluriel normale avec s final uni­quement, ce qui règle définitivement le problème de l’orthographe du pluriel :

des tirebouchons, des portemonnaies, des faireparts, des choufleurs

4. Noms composés de préposition/préfixe + nom

La préposition est invariable, le nom prend un s seulement au pluriel.

auto-immunité → auto-immunités
avant-guerre → avant-guerres
arrière-garde → arrière-gardes

Mais le pluriel du mot avant-centre (keskushyökkääjä) est avants-centres, car il est composé de deux noms (en terme de football, le nom un avant désigne un type de joueur, en finnois hyökkääjä).

5. Noms composés de verbe + verbe

Les noms composés de deux verbes restent invariables :

un laissez-passer → des laissez-passer
un savoir-faire → des savoir-faire