Vous êtes ici : Le groupe nominal » Le déterminant, le nom et l’adjectif » L’adjectif
31. L’accord de l’adjectif

1. Règle générale

L’adjectif (et le participe présent ou passé) s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rap­por­te :

une exposition intéressante
une maitresse d’école charmante
Les histoires d’amour, je les trouve ennuyeuses.

Dans certains cas, l’accord de l’adjectif est variable. Dans l’expression avoir l’air + adjectif, l’adjectif peut s’accorder avec le mot air au masculin (elle a l’air étonné, mot à mot hänellä on yllättynyt ilme), ou s’ac­cor­der avec le sujet, et se mettre au féminin si celui-ci est féminin (elle a l’air étonnée hän näyttää yl­lät­ty­neel­tä). En revanche, si le groupe nominal est introduit par un article indéfini, on fait toujours l’accord avec air : elle avait un air étonné.

2. Accord en genre d’un adjectif se rapportant à plusieurs noms

Si l’adjectif se rapporte à plusieurs noms de genre différent (masculin et féminin), il se met au masculin :

un garçon et une fille finlandais
Dans la pièce, il y avait une chaise et un bureau verts.

Pour des raisons d’euphonie, on évite dans la mesure du possible (à l’écrit) de mettre le mot au féminin en contact avec l’adjectif masculin. Dans la phrase Dans la pièce il y avait une chaise et un bureau verts, on aurait pu dire un bureau et une chaise verts, qui est parfaitement grammatical, mais un peu déplaisant à l’oreille, parce que l’adjectif au masculin se trouve immédiatement à côté d’un nom au féminin.

3. Accord au singulier d’adjectifs se rapportant à un nom pluriel

Un nom pluriel peut être accompagné de plusieurs adjectifs qui peuvent être chacun au singulier, si cha­que adjectif caractérise un des éléments désignés au total par le nom :

les délégations française et allemande (= la délégation française et la délégation allemande)
le principe de la division des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire lainsäädäntö-, toimeenpano- ja tuomiovallan jakamisen periaate
les Républiques tchèque et slovaque
les minorités suédophone et samie de Finlande

4. Adjectifs invariables

Les mots d’emprunt étrangers désignant par exemple des nationalités sont le plus souvent invariables, bien que l’usage ne soit pas toujours bien établi à ce sujet :

une tradition bantou, la culture maya

L’usage est parfois un peu flottant (on trouve aussi par exemple le féminin bantoue). Certains de ces ad­jectifs se sont intégrés dans le système grammatical du français. Ainsi, le mot sami (saamelainen) s’ac­cor­de en genre et en nombre :

les Samis, la culture samie

5. Adjectifs à accord variable

Certains adjectifs, certains semi-adjectifs comme demi et certains participes sont invariables quand ils sont an­téposés, mais s’accordent quand ils sont postposés : nu, demi-, ci-inclus, ci-joint, compris, ex­cep­té :

une demi-journéeune journée et demie
il était nu-piedsil avait les pieds nus
ci-joint l’attestation…l’attestation ci-jointe
ci-inclus l’autorisation…l’ autorisation ci-incluse
tous, y compris les fillestous, les filles comprises
tous, excepté les garçonstous, les garçons exceptés

Quand ils sont antéposés, les participes ci-joint, ci-inclus, compris (dans la locution y compris) et excepté fonctionnent en fait comme des prépositions (p. 496 §3-4).