Vous êtes ici : Le groupe nominal » Le déterminant, le nom et l’adjectif » L’adjectif
32. L’accord des adjectifs désignant des couleurs

1. Adjectifs variables

Les adjectifs désignant des couleurs ont un comportement particulier. Un nombre limité d’adjectifs s’ac­cordent en genre et en nombre. Il s’agit de mots qui ont toujours été des adjectifs ou d’anciens noms ap­po­sés qui, quand ils désignent une couleur, ont perdu leur valeur de nom et s’accordent en genre et en nom­bre (mauve (malva), pourpre (purppura) et rose (ruusu) sont au départ des noms, qui s’utilisent encore comme tels). Les adjectifs suivants s’accordent donc en genre et/ou en nombre :

rouge punainen brun ruskea jaune keltainen rose vaaleanpunainen violet violetti
pourpre purppuranpunainen vert vihreä bleu sininen blanc valkoinen gris harmaa
noirmusta mauve lilanvärinen fauve punaruskea écarlatekirkkaanpunainen

Exemples :

Devant la maison poussaient des pensées blanches et violettes.
Offrez à vos murs ce papier peint à carrés verts et roses qui va constituer la plus belle des parures design.

2. Adjectifs invariables

Tous les autres adjectifs de couleur sont en général des noms apposés en fonction d’épithète et restent in­va­riables :

une jupe lilas lilanvärinen hame (lilas sireeni)
des chaussures marron tummanruskeat kengät (marron hevoskastanja)
les foulards orange oranssiväriset huivit
une robe crème kermanvärinen mekko

De même, les adjectifs de couleur qui s’accordent en genre et en nombre sont invariables quand ils sont carac­té­ri­sés par un autre adjectif (clair, sombre, pâle, foncé etc.) ou un nom qui en précise la nuance :

une veste vert clair
une robe vert pâle
une jupe blanc cassé
des voitures bleu métallique
une couverture vert olive

Bon à savoir pour les apprenants de FLE...

Beaucoup d’usagers de la langue ignorent ou ont oublié ces deux règles, ou les oublient par inadvertance, et l’ap­prenant de FLE ne doit pas s’étonner de trouver dans les productions écrites et orales de nom­breu­ses oc­currences d’adjectifs invariables accordés : des bas *marrons (= des bas marron), des chaussettes *oran­ges (= des chaussettes oran­ge), des rayures *vertes olives (= des rayures vert olive) etc. [exemples trou­vés sur Internet]. Bien qu’il s’agisse d’une « faute d’orthographe » qu’on peut considérer comme re­la­ti­ve­ment bé­ni­gne (elle n’est que le pro­lon­gement logique de l’accord de noms adjectivés comme mauve, rose etc.), elle est con­trai­re à la norme et doit être évitée.

3. Accord d’adjectifs de couleur multiples

Si le nom est caractérisé par plusieurs adjectifs de couleur, l’accord de l’adjectif dépend du sens : une étof­fe blanche et rouge (valkoinen ja punainen kangas) signifie une étoffe qui a des parties blanches et d’autres rouges ; des drapeaux bleus, blancs, rouges (sinisiä, valkoisia ja punaisia lippuja) ne sont pas identiques à des drapeaux bleu blanc rouge (trikolorilippuja). De même, une télévision noir et blanc désigne un téléviseur qui n’affiche pas les couleurs, alors qu’une télévision noire et blanche est un téléviseur dont le boitier est en partie noir et en partie blanc. Autre exemple :

une jolie jupe verte et jaune kaunis vihreä ja keltainen hame
un beau perroquet à la jupe vert et jaune kaunis vihertävän keltaisen värinen papukaija