Vous êtes ici : Le groupe nominal » Le déterminant, le nom et l’adjectif » L’adjectif
36. Les compléments de l’adjectif

1. Diversité des compléments

L’adjectif peut être développé par un complément groupe nominal ou infinitif, qui est relié à l’adjectif par une préposition. Derrière ces constructions adjectif + préposition + nom/ infinitif se cachent des struc­tu­res de fonction et de sens très variés. La préposition la plus courante est de, mais on utilise aussi d’autres prépositions ; sur ces prépositions, voir le détail p. 154 :

La bouteille était pleine d’eau.
Le kiwi est riche en vitamine C.
Ce roman est fertile en rebondissements.
Il est très content de rentrer.
Elle était surprise de votre venue.
Le bus était plein à craquer.
Cette deuxième version n’est pas très différente de la première.

2. Proposition complétive

L’adjectif peut aussi être complété par une proposition complétive (introduite par que). Dans ce cas, la pré­po­si­tion est généralement effacée devant la conjonction que (p. 655) :

Il est très content que vous soyez rentrés.
Je suis désolé que vous n’ayez pas pu voir cette exposition magnifique.
Elle était très fière que son projet ait été accepté tout de suite.
Les sources antiques nous rapportent que les sénateurs étaient consternés que des postes aussi importants puissent être aux mains d’anciens esclaves.

Remarque : en français comme en finnois, seuls certains adjectifs, exprimant en général (mais pas uniquement) un état d’esprit (un « sen­ti­ment »), peuvent être complétés par une pro­po­si­tion complétive :

bouleversé järkyttynyt que, choqué tyrmistynyt que, confus hämillään que, content iloinen que, désolé pahoillaan que, ennuyé harmistunut que
étonné yllättynyt que, fier ylpeä que, furieux raivoissaan que, gêné kiusaantunut que, indigné tuohtunut que, jaloux mustasukkainen que etc.

et de nombreux autres (p. 655 §2a). La plupart des adjectifs, en français comme en finnois, ne peuvent pas être développés par une complétive :

*je suis amusant que… *olen hauska että…
*tu es naturel que… *olet luonnollinen, että…
*vous êtes bizarres que… *olette, kummallisia että…
*ils étaient recommandés que… *he olivat suositeltuja, että…

Dans les constructions du type il est bizarre que Clara ne t’ait pas appelé, le pronom il n’est pas le sujet dont l’adjectif serait l’attribut (ce qui signifierait ?Hän on kummallinen, että Clara ei soittanut sinulle), mais un sujet apparent (p. 342).