Vous êtes ici : Le groupe nominal » Le déterminant, le nom et l’adjectif » L’adjectif
38. L’adjectif employé comme adverbe ou nom

1. L’adjectif employé comme adverbe

De nombreux adjectifs s’emploient comme adverbes. Ils sont dans ce cas au masculin (plus exac­te­ment au neutre, qui se confond avec le masculin) et invariables :

Il chante faux.
hacher les ognons très fin
Cette voiture coute cher.
Elle s’habille jeune. Hän pukeutuu nuorekkaasti.
Les reprises sont un peu court. Auto on hidas kiihtymään. (mot à mot : kiihdytykset ovat hieman ”lyhyeen loppuvia”)

Interprétation de cette construction…

Pour l’analyse et l’interprétation de ce genre d’emploi (qui consiste en une caractérisation du ver­be par l’intermédiaire d’un objet générique non exprimé), voir GMF p. 657.

De même dans diverses expressions :

sentir bon tuoksua hyvälle
peser lourd painaa paljon
voir clair ymmärtää
faire vieux näyttää vanhalta
parler fort puhua kovaan ääneen etc.

Inversement, les adverbes peuvent être employés comme adjectifs. Ils restent invariables :

Ta robe est très bien.
Ces livres sont bon marché.
La soirée était pas mal.
Elle est vraiment trop, ta copine !

2. L’adjectif employé comme nom

Comme en finnois, de nombreux adjectifs s’emploient en fonction de nom. Ils sont alors introduits par un déterminant :

sportif → un sportif
campagnard → un campagnard
citadin → des citadins
jeune → des jeunes
exclu → des exclus
jumeau/jumelle → des jumelles etc.

De nombreux noms étaient d’ailleurs au départ des adjectifs, mais ils ne plus tous perçus comme tels :

un quotidien, un journal
une cathédrale (de église cathédrale, hiippakunnan tuomioistuimen kirkko) etc.