Vous êtes ici : Le groupe nominal » L’article » L’article indéfini
61. Attribut du sujet et négation

1. Erreur à éviter

La règle de la transformation de l’article indéfini en de dans une phrase négative ne concerne que le cas où l’article détermine un complément d’objet direct, voir À retenir p. 49. Elle ne concerne pas l’attribut du sujet. Le problème, c’est qu’en finnois, l’adjectif attribut au pluriel se met souvent au partitiivi (pluriel). Cela pro­vo­que des confusions innombrables et de graves fautes de grammaire chez les apprenants finnophones, qui appliquent la règle de la négation à l’attribut du sujet, selon le processus suivant :

Elle mange des pamplemousses. Elle ne mange pas de pamplemousses.
Ce sont des pamplemousses. Ce ne sont pas **de pamplemousses.

On note ainsi les erreurs suivantes :

**Ce ne sont pas d’amis.
**Elles ne sont pas d’étudiantes.
**Les livres pour enfants ne sont pas de livres semblables aux livres d’adultes.
**Les occurrences que nous avons trouvées ne sont pas d’exemples convaincants. Etc.

Ces phrases sont totalement agrammaticales et impossibles en français. Aucun francophone ne commet jamais d’erreurs de ce genre. Il faut donc absolument surveiller ce point et éviter ces erreurs. L’influence du finnois est si forte que même des étudiants avancés sachant bien le français en commettent ré­gu­liè­re­ment.

Dans les exemples suivants, il n’y a que des attributs du sujet, pas de complément d’objet direct :

Cet appareil n’est pas un téléviseur, c’est un simple moniteur. Tämä laite ei ole televisio vaan pelkkä monitori.
Ce n’est pas un appareil photo. Tämä ei ole kamera.
Ces alpinistes ne sont pas des professionnels. Nämä vuorikiipeilijät eivät ole ammattilaisia.
Ce n’est pas de l’espagnol, c’est du catalan.
Ce n’est pas de l’amitié.
Ce n’est pas du vin de table, c’est du vinaigre ! Tämä ei ole pöytäviiniä vaan suorastaan etikkaa!
Ce que tu écoutes n’est pas du Sibelius.

Remarquer que dans certains de ces exemples, on a le partitiivi en finnois :

Nämä vuorikiipeilijät eivät ole ammattilaisia.
Se ei ole espanjaa.
Se ei ole ystävyyt.
Tämä ei ole pöytäviiniä vaan suorastaan etikkaa!
Se mitä kuuntelet ei ole Sibeliusta.

Mais ce n’est pas à cause de la forme négative. En effet, à la forme affirmative, on aurait aussi le partitiivi :

Nämä vuorikiipeilijät ovat ammattilaisia.
Se on espanjaa.
Se on ystävyyt.
Tämä on pöytäviiniä.
Se mitä kuuntelet on Sibeliusta.

2. Savoir interpréter le finnois

La négation ne change donc pas la forme de l’attribut en finnois non plus : si l’attribut est au nominatif dans la phrase affirmative, il reste au nominatif dans la phrase négative :

Tämä laite on televisio./ Tämä laite ei ole televisio.
Hän on opiskelija/Hän ei ole opiskelija.
etc.

Il serait bon pour les apprenants finnophones de se pénétrer de cette règle, qui est énoncée de façon identique en substance dans la grammaire VISK §944 :

Lauseen kielteisyys ei vaikuta adjektiivi- tai substantiivipredikatiivin sijaan toisin kuin objektin sijaan; vain eräissä määränilmauksissa (» § 956) sekä tuloslauseessa (» § 957) kielteisyys edellyttää partitiivia.

Si l’attribut est au partitiivi, il reste évidemment au partitiivi :

Nämä vuorikiipeilijät ovat ammattilaisia.
Nämä vuorikiipeilijät eivät ole ammattilaisia.

De même, si l’attribut est au partitiivi dans la phrase négative, il reste au paritiivi dans la phrase af­fir­ma­ti­ve :

Nämä eivät ole tavallisia virheitä.
Nämä ovat tavallisia virheitä.

Pour résumer, on peut comparer les deux phrases suivantes :

En Afrique, on trouve des scorpions. En Finlande, on ne trouve pas de scorpions.
scorpions objet direct, des devient de dans la phrase négative.
Les scorpions sont des arachnides. Les scorpions ne sont pas des insectes.
insecte attribut, des ne change pas de forme. Skorpionit ovat hämähäkkieläimiä. Skorpionit eivät ole hyönteisiä.