Vous êtes ici : Le groupe nominal » L’article » L’article indéfini
FAQ : manquer, manquer à, manquer de

1. Des constructions très variées

Le verbe manquer est source de nombreuses erreurs, qui sont dues au fait qu’il peut se construire de diverses manières et que les verbes équivalents finnois ont souvent une construction tout à fait dif­fé­ren­te. De plus, dans le cas de manquer de, il faut savoir qu’il existe certaines règles syntaxiques particulières.

a. Manquer intransitif (sans complément) signifie epäonnistua. Il est synonyme d’échouer ou, dans la langue parlée, de rater :

La tentative a manqué.
Le coup a manqué.

b. Il existe une deuxième forme de manquer sans complément, mais où le verbe est en réalité un verbe tran­si­tif employé absolument (p. 202 §3), car il s’agit en fait du verbe manquer qch ou manquer à dont le com­plé­ment n’est pas exprimé. Dans ce cas cas, manquer signifie olla poissa ou puuttua (dans ce sens, il est souvent construit avec un sujet apparent il et avec inversion du sujet) :

Deux élèves manquent aujourd’hui.
Cent euros manquent encore pour compléter la somme.
Il manque trois livres sur l’étagère.
Dans cette liste, il manque les verbes irréguliers.

c. Manquer qch transitif direct (construit avec un complément d’objet direct) signifie jäädä paitsi, jäädä pois, myöhästyä ou ampua ohi (synonyme familier : rater) :

À cause de la grève des transports, de nombreux étudiants ont manqué le cours.
Le réveil n’a pas sonné, c’est pourquoi j’ai manqué le train de 8 h.
L’élan était trop loin, je l’ai manqué. Hirvi oli liian kaukana, ammuin ohi.
Tu as manqué une belle occasion de faire un beau voyage, c’est dommage !

d. Manquer à qch : puuttua jstak. Souvent construit avec un sujet apparent il et avec inversion du sujet :

Les deux premiers romans de l’auteur manquent encore à ma collection.
Il manque encore une personne au groupe (ou : dans le groupe).

e. Manquer à qqn : puuttua joltakulta, construit avec un sujet apparent il et avec inversion du sujet :

Il manque seulement deux points à ce coureur pour devenir champion du monde.
Il lui manque encore un examen.

f. Manquer à qqn a également le sens particulier de olla jonkun kaipuun kohde. Il peut donc se traduire par les verbes finnois kaivata ou ikävöidä, qui se construisent cependant tout à fait différemment :

Français : A manque à B.
Finnois  : B ikävöi A:ta.
Tu manques beaucoup à ta mère.
Äitisi kaipaa kovasti sinua.
Reviens vite, tu lui manques tellement !
Tule pian takaisin, hänellä on niin ikävä sinua.
Mon pays natal me manque. Kaipaan kotimaatani.

g. Manquer de qch  : olla vailla jotakin, olla jnk puutteessa. Ce verbe peut donc traduire cou­ram­ment tarvita ou kai­vata, mais ceux-ci se construisent différemment (avec un objet direct). Com­me le verbe est formé avec la préposition de, l’article indéfini (pluriel et massif) est toujours effacé :

Je manque de temps.
Il manque d’ambition.
Cette soupe manque de sel.
La commune manque de ressources.
L’institut manque de personnel.
Nous manquons de temps et d’argent.
Tu manques d’ambition et d’idées.

2. Article défini et article indéfini comptable singulier interdits

En outre, dans le cas du verbe manquer de qch (point g. ci-dessus), il y a une limitation importante : on ne peut utiliser le verbe manquer de dans le sens de «olla vailla jotakin, tarvita jotakin» qu’avec un nom comp­ta­ble pluriel ou massif introduit par un article indéfini. On ne peut pas utiliser le verbe manquer de avec un nom comptable singulier indéfini ni avec un déterminant défini. Ainsi, bien que cette phrase se trouve dans un manuel finlandais de grammaire française, il est agrammatical de dire *nous manquons d’un employé (pour traduire meiltä puuttuu [yksi] työntekijä), ou bien (exemples d’erreurs relevées dans des tra­vaux d’é­tu­diants) :

*Nous manquons encore de l’argent. Meiltä puuttuu vielä rahaa.
*Nous manquons du premier manuel. Meiltä puuttuu ensimmäinen kirja.
*Ils manquent de cette subvention. Heiltä puuttuu se apuraha.
*Ces manuels manquent aussi bien des précisions que des explications nécessaires.

Si on veut exprimer l’idée de « olla vailla jotakin, tarvita jotakin» avec un nom comptable singulier indéfini ou avec un autre déterminant, il faut utiliser les constructions impersonnelles il faut à qqn / il manque à qqn + GN ou d’autres verbes :

Il nous manque un employé. / Il nous faut un employé.
Il nous manque encore l’argent. / Il nous faut encore l’argent.
Il nous manque le premier manuel. / Nous n’avons pas pu trouver le premier manuel.
Il leur manque cette subvention. / Il leur faut cette subvention.
Il manque dans ces manuels les explications et les précisions nécessaires.