Vous êtes ici : Le groupe nominal » L’article » L’article défini
65. Les formes de l’article défini

1. Formes de base

Les formes de base de l’article défini sont présentées dans le tableau qui suit. Il n’y a qu’une seule forme au pluriel :

65a. Les formes de l’article défini
singulierpluriel
masculinle les
fémininla
devant voyellel’

La voyelle e et a de l’article défini s’élide devant une voyelle et un h non disjonctif, mais ne s’élide pas de­vant h disjonctif :

l’avion, l’hiver, l’assurance, l’autre côté, l’intense lumière
le haricot, le hongrois, la hauteur, le héros.

Dans le féminin de héros, l’h n’est pas disjonctif : l’héroïne.

2. Formes contractes

Pour des raisons phonétiques, au cours de l’histoire du français, certaines formes de l’article défini se sont « fondues », contractées, avec les prépositions à et de. C’est un phénomène qu’on retrouve dans d’autres langues romanes (par exemple italien in ilnel). On appelle en général ces formes des formes « con­trac­tes » (on trouve parfois aussi le terme de formes contractées). Les prépositions à et de se contractent avec l’article défini au masculin singulier et au pluriel ; avec la forme la et la forme élidée l’, il n’y a pas de contraction :

à + le   → au : je vais au garage
de + le → du : l’ami du garçon
à + la   → à la : je vais à la bibliothèque
de + la → de la : l’ami de la fille
à + l’    → à l’ : je pense à l’avenir
de + l’  → de l’  : l’arrière de l’avion
à + les → aux  : je pense aux vacances
de + les → des  : les jouets des enfants

La forme du est donc une forme contracte, mais les formes de la, à la, de l’, à l’ ne sont pas des formes contractes, puisqu’il ne s’y produit aucune contraction.

3. Contraction avec des éléments de locutions

L’article se contracte également avec la préposition de ou à quand celle-ci est un élément d’une locution prépositionnelle (p. 150 §2), ou avec de qui est le dernier élément d’un déterminant complexe (p. 4 §2) :

à cause de+le → à cause du froid
à cause de+les → à cause des problèmes
grâce à+le → grâce au service palvelun ansiosta
grâce à+les → grâce aux services
beaucoup de+le → Tu n’as pas laissé beaucoup du gâteau que j’ai apporté ce matin. Et jättänyt paljoakaan jäljelle kakusta, jonka toin aamulla.
beaucoup de+les → Beaucoup des gens que j’ai rencontrés m’ont dit la même chose. Monet tapaamistani ihmisistä kertoivat minulle saman asian.
Beaucoup des dictionnaires parus récemment existent en version électronique. Monet viime vuosina ilmestyneistä sanakirjoista saa myös elektronisessa muodossa
(beaucoup du, beaucoup des, voir p. 116 §2).

4. Opposition article défini/indéfini

Le maniement de ces formes contractes nécessite une certaine habitude et occasionne souvent des er­reurs chez les apprenants FLE. Après les verbes construits avec la préposition de (parler de, avoir besoin de, se moquer de), l’alternance de /des traduit souvent l’opposition article indéfini /article défini :

Il parle de problèmes que je ne connais pas. Hän puhuu (sellaisista) ongelmista, joita en tunne.
de < de des [règle d’effacement].
Singulier : Il parle d’un problème que je ne connais pas.

Il parle des problèmes qu’il a eus. Hän puhuu (niistä) ongelmista, joita hänellä on ollut.
des < de les [contraction]
Singulier : Il parle du (< de le) problème qu’il a eu.

On peut donc déduire ou retrouver le type d’article en mettant le GN au singulier :

J’ai besoin de conseils. Tarvitsen neuvoja.
Singulier : J’ai besoin d’un conseil. [article indéfini]
J’ai besoin des conseils de mon ami. Tarvitsen ystäväni neuvoja.
Singulier : J’ai besoin besoin du conseil de mon ami. [article défini]

Pour cela, il faut cependant aussi connaitre la construction du verbe, ce qui n’est pas toujours aussi sim­ple et nécessite des connaissances en vocabulaire. Certains verbes peuvent avoir deux cons­truc­tions dif­fé­rentes (objet direct et objet indirect avec préposition de). Des formes identiques peuvent donc cacher des structures différentes (voir aussi p. 57 §6) :

Il s’est servi du poulet, des frites et du vin.
[verbe servir qch à qqn, objet direct, du article massif]
Hän otti broileria, rankalaisia ja viiniä.
Il s’est servi du vin qui restait pour faire une sauce.
[verbe se servir de qch, objet indirect, du forme contacte de+le]
Hän käytti loput viinistä kastikkeeseen.

5. À retenir !

 La règle de la transformation de l’article devant objet direct dans une phrase négative (p. 49) ne concerne pas l’article défini (source d’erreurs fréquentes) ! L’article défini ne change pas de forme quand il dé­ter­mi­ne un GN objet direct d’une phrase négative :

J’ai pris le livre → je n’ai pas pris le livre.
Il a mangé le chocolat → Il n’a pas mangé le chocolat.
Elle a compris la règle → Elle n’a pas compris la règle.
Les enfants ont pris les gâteaux → Les enfants n’ont pas pris les gâteaux.

En finnois, tout objet d’un verbe à la forme négative est (presque systématiquement) au partitiivi. En français, une telle règle n’existe pas ! On ne se rend pas assez compte à quel point le finnois peut induire en erreur. On a ainsi relevé même dans des travaux d’étudiants avancés des phrases de ce genre :

À cause de cela, l’élève ne comprend pas **de l’explication.
[forme correcte : ne comprend pas l’explication.]

Voir aussi « Ne pas se laisser influencer par le finnois » p. 71.

6. Formes identiques, mots différents !

La contraction de la préposition de avec l’article défini peut créer des formes qui sont identiques à celles de l’article indéfini. Le mot de peut être une préposition ou un élément de l’article indéfini. De, des, du, de la : toutes ces formes peuvent représenter des parties du discours différentes et l’apprenant FLE débutant peut facilement les confondre. Il faut donc savoir bien les interpréter :

65b. Du, de la, des
duarticle indéfini massif Il boit du café.
forme contracte de la préposition de et de l’article défini le C’est au début du printemps.
de la article indéfini massif Elle mange de la glace.
préposition de + article défini la à la fin de la journée
des pluriel de l’article indéfini J’ai regardé des films sur ma tablette.
forme contracte de la préposition de et de l’article défini les la fin des vacances
au début des vacances