Vous êtes ici : Le groupe nominal » L’article » L’article défini
68. Référence à un savoir commun implicite

1. Connu et implicite

Avec l’article défini, le nom « nu », c’est-à-dire sans aucune expansion, peut aussi renvoyer seul et sans aucune autre précision à un référent donné, quand on sait, grâce au savoir commun (partagé au moins par le locuteur et son destinataire) que ce référent est unique et iden­ti­fia­ble : le soleil, la lune, le pape, la Finlande, le Titanic, le Premier ministre (malgré la présence de l’adjectif premier, le groupe Premier ministre peut être considéré comme un nom nu sans expansion, car il s’agit d’une seule notion, d’un mot composé) etc. :

Le soleil brille.
La Lune tourne autour de la Terre en 28 jours.
La Finlande a beaucoup de lacs.
Le finnois est une langue moins difficile que le français.
Le printemps a été ensoleillé.
La Saint-Jean a été très pluvieuse.
Il rentre le 3 avril.

Dans ces exemples, l’article défini indique que le contenu du GN renvoie au seul exemplaire connu ou im­mé­diatement accessible :

le soleil = le seul soleil qui donne son énergie à la Terre sur laquelle nous vivons 
le printemps = le seul printemps qu’il y a eu récemment ou cette année (il n’y a qu’un printemps par année) 
il part le 3 avril = le 3 avril prochain (sinon il faut préciser l’année) etc.

Ainsi, si on dit à quelqu’un qui part en voyage dans une ville « Juste en face de la gare il y a un petit res­tau­rant très sympathique », cela signifie que dans cette ville il n’y a qu’une seule gare, iden­ti­fia­ble sans équivoque. Ce ne serait pas possible dans une ville comme Paris, où il faudrait préciser jus­te en face de la gare de l’Est /du Nord/ Montparnasse etc.

Voir aussi l'emploi de l'article défini dans les menus gastronomiques p. 87 §4.

2. Autre article possible

Cependant, même quand le référent est « unique », on peut utiliser l’article indéfini, pour désigner une occurrence particulière de ce référent, par exemple quand le nom est suivi d’une expansion qui le ca­rac­té­rise :

Au moyen âge, il y a eu des papes en France. Keskiajalla oli paaveja Ranskassa.
Cette année, nous avons eu un printemps pluvieux.
Des Premiers ministres se sont succédé sans réussir à redresser la situation économique. Pääministereitä valittiin toinen toisen jälkeen ilman, että he kykenivät kohentamaan maan taloustilannetta.
Il parle un français soigné. Hän puhuu huoliteltua ranskaa.
C’était un Noël très sympathique. Se oli hyvin hauska joulu.
Ce matin, il y avait un ciel d’un bleu très profond et un soleil tout rouge.
La France de 1918 était une France démoralisée. Vuoden 1918 Ranska oli lyöty Ranska.
Je vais vous parler ce soir d’une Finlande que vous ne connaissez pas. Kerron teille tänä iltana sellaisesta Suomesta, jota ette tunne.
Les Américains laissent un Irak en pleine tourmente. [titre dans la presse]
Les chauds rayons d’un soleil brillant illuminent un ciel limpide [Astérix et la serpe d’or]

On peut bien sûr renvoyer à ces groupes en utilisant aussi l’article défini, qui dénote alors la réfé­ren­ce spé­ci­fique à quelque chose de connu par le contexte :

Cette année, nous avons eu un printemps pluvieux.
Le printemps pluvieux a été suivi par une période de sécheresse.

Ce matin, il y avait un ciel d’un bleu très profond et un soleil tout rouge.
Le soleil rouge était magnifique.

L’article défini signifie ici que ces GN ont été mentionnés antérieurement. Mais Le soleil rouge en de­hors de tout contexte et de toute référence signifierait implicitement qu’il existe par exemple un so­leil rouge et un soleil blanc.

3. Important !

En finnois, quand on développe le nom par une proposition relative, on peut utiliser le déterminant se de­vant le nom : le… qui équivaut au finnois se … joka :

se poika, joka … = le garçon qui…

Ne pas traduire se dans ce cas par le démonstratif ce ! Cette fonction d’identification est assurée en fran­çais par l’article défini le, voir p. 610.