Vous êtes ici : Le groupe nominal » L’article » L’article défini
FAQ : Tu as de beaux yeux ?

1. Un double problème

Les finnophones ont souvent beaucoup de mal à comprendre qu’on utilise un article indéfini en parlant des parties du corps dans les constructions comme avoir les cheveux blonds, avoir les yeux bleus etc. Le problème pédagogique est double : 

En finnois, dans la construction jollak on gn pluriel (qqn a gn), les parties du corps qui vont par paires (et certains objets, comme ciseaux, lunettes etc.) sont souvent au nominatif pluriel :

Hänellä on kauniit silmät.
Hänellä on pitkät sääret.

alors que dans ce ce genre de construction, dans le cas de noms pluriels ordinaires (qui ne forment pas des paires), le GN au partitiivi pluriel :

Hänellä on hyviä ystäviä.
Minulla on kauniita kukkia.
etc.

Le premier problème, c’est que l’apprenant débutant, aveuglé par la prétendue correspondance mo­ni­kon nominatiivi = määräinen artikkeli (voir p. 71), va en conclure qu’on utilise dans ce cas toujours l’ar­ticle défini ; le débutant traduit quasi automatiquement hänellä on pitkät sääret en utilisant un article défini : ?elle a les longues jambes. Or, en français, s’il n’y a pas de valeur réfé­ren­tiel­le par­ti­cu­liè­re, on utilise normalement l’article indéfini, comme dans les trois exemples suivants, où le finnois utilise un nominatif pluriel en -t :

Tu as des yeux pour regarder, non ? Katso nyt kunnolla, sinullahan on silmät.
Il a de beaux yeux. Hänellä on kauniit silmät [de = article indéf. plur. devant adjectif antéposé]
Elle a de longues jambes. Hänellä on pitkät sääret.

Ceci est déroutant pour les finnophones, pour qui un indéfini pluriel (ici monikon partitiivi) paraitrait vraiment étrange : la traduction littérale de tu as des yeux par sinulla on silmiä signifierait en quelque sorte « tu as des yeux un peu partout sur le corps » (comme tu as des boutons). Le problème est dû au fait que le français ne connait pas et n’a aucun moyen d’exprimer l’idée de glo­ba­lité par paire qu’ex­prime le no­mi­na­tif en t dans sakset, silmät, housut. On peut dire in­dif­fé­rem­ment les ciseaux ou des ciseaux, les yeux ou des yeux.

2. Des constructions similaires trompeuses

Pour ajouter à la confusion, en français, par un hasard extraordinaire, on trouve des constructions si­mi­lai­res à celles du finnois hänellä on siniset silmät avec un article défini (il a les yeux bleus). Ces cons­tructions semblent indiquer une cor­respondance entre article défini français et nominatif pluriel finnois (les yeux bleussiniset silmät), et sem­blent confirmer en quelque sorte la règle mo­ni­kon nominatiivi = määräinen artikkeli.

En réalité, il s’agit d’une construction avec l’attribut de l’objet (p. 72), et dans ce cas, l’adjectif est tou­jours placé après le nom :

Il a les yeux bleus.
Elle a les cheveux bruns.
Il a les jambes poilues.

De plus, une construction comme il a les yeux bleus ne s’utilise habituellement qu’avec certaines parties du corps et avec certains adjectifs (p. 72 §2). On dit nettement plus rarement elle a les jambes gros­ses ou tu as les yeux grands. Dans certains cas, on peut utiliser l’article défini, par exemple Elle a les longues jambes de sa mère ou Tu as les beaux yeux de ta fille etc., mais dans ce cas-là cet article renvoie à un possesseur différent et, surtout, l’adjectif est épithète du nom et non pas attribut de l’objet.

Même si elle est limitée à certaines parties du corps et à certains adjectifs, la construction avec attribut de l’objet peut s’utiliser assez facilement si on ajoute un adverbe : elle a les jambes très grosses. L’ar­ticle défini est donc utilisé pour une raison tout à fait différente de celle pour laquelle on utilise un nominatif pluriel en finnois. Cette correspondance est trompeuse et dangereuse. Il vaudrait donc mieux retenir comme règle de base que pour caractériser les parties du corps, on utilise nor­ma­le­ment un article indéfini et que l’article défini est une ex­cep­tion (p. 72 §2).