Vous êtes ici : Le groupe nominal » L’article » L’article zéro
81. Après certaines prépositions ou conjonctions

1. Prépositions diverses

L’article est supprimé après certaines prépositions ou locutions prépositionnelles. L’absence d’article est due à des raisons sémantiques, qu’il faudrait analyser longuement, ou à la survivance de cons­truc­tions anciennes, qui nécessiteraient également une longue analyse dépassant le cadre de cet ouvrage. On a pré­féré donner ici simplement des listes indicatives, qui ne sont pas exhaustives. Exemple de prépositions suivies d’un article zéro :

– à (certaines significations) :

à pied, à cheval, à moto, à skis (voir p. 163 §1)

– sans (l’article indéfini comptable tombe en général, le massif tombe toujours) :

sans argent, sans preuve sérieuse, sans raison, sans défaut
le chevalier sans peur et sans reproche ritari peloton ja nuhteeton

– avec (valeur d’adverbe) :

avec lenteur, avec dégout, avec attention, avec facilité
avec confiance, avec joie, avec plaisir, avec grand plaisir

– par, avec également une valeur causale ou temporelle :

par jalousie, par imprudence, par inadvertance epähuomiossa
par hasard ; par défaut oletuksena ; par tribord tyyrpuurissa, par babord paapuurissa
par ordre alphabétique, par tranche d’âge ikäluokittain
par temps de pluie, par vent fort, par grand vent kovalla tuulella
par beau temps [adjectif et nom forment un ensemble figé], par temps de neige ; voir aussi p. 155 §3.

– en :

en été, en hiver, en automne ; en verre, en or
Le petit village s’est transformé en centre touristique.

– entre (kesken) :

entre amis, entre voisins, entre gens du même âge

– sur, avec une valeur causale ou conditionnelle :

sur ordonnance lääkärin määräyksestä, sur demande pyynnöstä, sur commande tilauksesta, sur rendez-vous sopimuksesta
sur ordre du colonel everstin käskystä, sur requête du juge tuomarin pyynnöstä

–  en début de, en fin de etc. :

en début de matinée, en fin de journée, en milieu de semaine, en fin d’année

2. Préposition à valeur causale ou conditionnelle

On utilise l’article zéro après des prépositions exprimant la cause ou la condition ; ces prépositions in­tro­dui­sent généralement des noms à valeur verbale (mais d’autres noms sont possibles également) :

– sous prétexte de :

Sous prétexte de maladie [= il prétend qu’il était malade], il n’est pas venu à la fête.

– pour, pour cause de :

Le restaurant est fermé pour rénovation.
Il a été condamné pour usage de faux.
L’usine est fermée pour cause d’incendie [= parce qu’il y a eu un incendie].
Le bus passe par un autre chemin pour cause de travaux [= parce qu’il y a des travaux].

– en cas de :

en cas de pluie [= s’il pleut], en cas de maladie [= si on est malade / si vous êtes malade]

– sauf :

sauf évènement imprévu [= sauf s’il arrive quelque chose d’imprévu] ellei tapahdu jotakin odottamatonta
sauf avis contraire ellei toisin ilmoiteta
sauf erreur de calcul [= sauf si on s’est trompé dans les calculs]
sauf contrindication [= sauf si le médicament est contrindiqué] ellei toisin määrätä

–  sous réserve de :

sous réserve de changements muutokset mahdollisia [”muutoksien varauksella”]
sous réserve d’annulation peruutukset mahdollisia

3. Utilisation de l’article

L’utilisation d’un article reste cependant toujours possible dans nombre de cas mentionnés ci-dessus. Exemples (comparer avec les exemples sans articles dans le même paragraphe) :

sans une preuve vraiment sérieuse ilman todella pätevää todistetta, sans la preuve que c’est lui qui l’a fait
avec une grande attention suurella mielenkiinnolla, avec toute l’attention nécessaire kaikella tarvittavalla huomiolla
par un hasard extraordinaire, par le plus grand des hasards
par un temps absolument exécrable aivan surkean sään vallitessa
par une belle journée de printemps
Le village s’est transformé en un centre touristique très fréquenté.

Certaines expressions mentionnées ci-dessus forment un groupe figé avec l’adjectif, et leur forme de base est sans article ; cependant l’article devient possible quand on modifie le groupe par un élément quelconque. Comparer :

par beau temps, par grand vent, par vent fort, avec plaisir
par un beau temps inespéré, par un fort très fort, avec un très grand plaisir

Remarque : cependant la préposition en ne peut jamais être suivie des formes le ni les (les autres formes d’article sont possibles). Devant le et les, il faut alors utiliser d’autres prépositions. C’est pour cette raison que la lo­cu­tion verbale avoir confiance en (finnois luottaa) a une variante sous la forme faire confiance à, ce qui per­met d’utiliser les articles le et les :

Il a confiance en la justice / en ses amis / en sa bonne étoile.
Il fait confiance aux juges. Hän luottaa tuomareihin. [et non : il a confiance *en les juges]
Tu fais trop confiance aux dictionnaires en ligne.

4. Comme, en tant que

La conjonction comme ou la locution conjonctionnelle en tant que ainsi que la locution pré­po­si­tion­nelle en qualité de sont suivies de l’article zéro quand le nom qu’elles introduisent indique une fonction ou une qualité (ce qui est exprimé en finnois par le translatif en -ksi ou l’essif en -nA) :

Il est ici comme représentant du ministre, mais je le connais comme collègue.
Comme traducteur, il gagne plus que comme journaliste.
Premier discours de Hollande en tant que Président.
De nombreux pays ont formé le vœu de rejoindre l’Alliance en tant que membres à part entière.
Jean Starobinski a été reçu en qualité de membre d’honneur par l’Académie suisse des sciences médicales.

Après en tant que et en qualité de, on ne peut employer aucune autre forme d’article que l’article Ø. En revanche, après le mot comme, on peut utiliser un article défini ou indéfini, mais dans ce cas comme est interprété quasi automatiquement comme une conjonction de comparaison.

?Il est ici comme le représentant du ministre. Hän on tullut, kuten myös ministerin edustaja.
 ?Je le connais comme un collègue. Tunnen hänet kuten kollega voi tuntea jonkun.

Après le verbe considérer comme, on utilise habituellement un article (défini ou indéfini), mais à la place d’un article indéfini massif ou pluriel, on trouve parfois l’article zéro :

Ainsi, la frontière entre ce qui est considéré comme littérature et ce qui ne l’est pas n’est pas toujours très nette.=
Ainsi, la frontière entre ce qui est considéré comme de la littérature et ce qui ne l’est pas n’est pas toujours très nette.