Vous êtes ici : Le groupe nominal » L’article » L’article zéro
FAQ : parler français ou parler le français ?

1. Deux tournures presque parfaitement synonymes

Les apprenants FLE (de toutes origines linguistiques) sont souvent embarrassés quand il s’agit d’utiliser l’ex­pres­sion parler + nom de langue, étant donné qu’en français on peut dire indifféremment parler anglais ou parler l’anglais. Les deux expressions sont-elles parfaitement synonymes ? Et si non, quelle est la différence entre la version avec article et celle sans article ?

En principe, les deux expressions ne sont pas entièrement équivalentes. En théorie :

On pourrait ainsi imaginer quelqu’un qui s’amuse à parler français (en imitant le français) sans savoir parler le français (sans avoir étudié ou appris cette langue). Inversement, quelqu’un pourrait dire :

Je sais parler le français, mais je préfère parler anglais avec vous.

2. Similitudes finnois-français

Toutefois, en finnois, puhua ranskaa a les deux sens, et la traduction finnoise n’aide donc pas forcément à savoir laquelle des deux formes utiliser :

Puhutko (= Osaatko) sinä ranskaa ? Est-ce que tu parles le français ?
He puhuvat keskenään ranskaa. Ils parlent français entre eux.

Deuxième problème : en français, dans la langue courante, parler français a également les deux sens :

(a) Est-ce que tu parles français ? Puhutko (= Osaatko) sinä ranskaa?
(b) Ils parlent français entre eux. He puhuvat keskenään ranskaa.

Normalement, si on voulait être très exact, on aurait dû dire dans l’exemple (a) : Est-ce que tu parles le français ? Mais dans la langue courante, il est tout à fait admis et normal de dire de cette façon, sans l’article. Donc, selon les cas, la construction parler + article ø + langue peut correspondre à puhua jtak kieltä ou à osata jtak kieltä.

3. Limitation

On peut donc utiliser la construction avec article zéro (parler espagnol, parler finnois etc.) pour dire à la fois puhua espanjaa, puhua suomea et osata espanjaa, osata suomea. En revanche, on ne peut pas utiliser la construction avec article défini parler le + langue dans les deux cas. Cette construction s’utilise seu­le­ment quand on veut indiquer que quelqu’un sait parler ou non une langue (finnois osata) et ne peut pas s’utiliser pour décrire la « production de paroles » dans une langue. Si on entend deux étrangers parler et qu’on demande à quelqu’un quelle langue ils parlent, il faudra répondre avec article zéro :

Quelle langue parlent ces gens ? C’est du russe ? Mitä kieltä nuo ihmiset puhuvat? Onko se venäjää?
Non, ils parlent lituanien. Ei, vaan he puhuvat liettuaa.

et non pas Ils parlent le lituanien, qui serait une réponse illogique, tout comme il serait illogique de dire en finnois :

Mitä kieltä nuo ihmiset puhuvat? – He osaavat venäjää.

On peut donc dire que la forme parler français avec article zéro peut s’employer dans tous les cas (et il vaut donc mieux employer celle-là en cas de doute), tandis que la forme parler le français est d’un emploi plus limité.

4. Le choix est possible uniquement pour le verbe parler

Dernier point très important à noter : la possibilité d’utiliser le nom désignant la langue (fran­çais, finnois, suédois etc.) sans article ne concerne que l’objet du verbe parler ! Avec d’autres verbes, il n’y a pas de pos­si­bi­lité de choix, l’article est obligatoire. On peut donc dire :

Elle parle le français ou Elle parle français.
Elle parle l’allemand ou Elle parle allemand.

mais on ne peut pas dire (erreurs fréquemment constatées chez les apprenants finnophones) :

**Elle veut étudier espagnol. Uniquement : Elle veut étudier l’espagnol.
**J’ai appris français à l’école. Uniquement : J’ai appris le français à l’école.
**Il ne comprend pas allemand. Uniquement : Il ne comprend pas l’allemand.
**Elle enseigne italien depuis dix ans. Uniquement : Elle enseigne l’italien depuis dix ans.