Vous êtes ici : Le groupe nominal » Les autres déterminants » Les déterminants démonstratifs
103. Le déterminant ledit

1. Formes

Dans le langage de type juridique ou technique, on rencontre assez fréquemment le déterminant dé­mons­tra­tif ledit, qui est à l’origine un adjectif composé de l’article défini et du participe dit. Ce déterminant s’accorde en genre et en nombre et, de plus, l’article peut se contracter avec les pré­po­si­tions à et de, com­me le montre le tableau suivant :

62. Formes du déterminant ledit
singulier pluriel
masculin féminin masculin féminin
forme simpleleditladitelesditslesdites
à + leditaudità laditeauxditsauxdites
de + leditduditde laditedesditsdesdites

2. Emploi

Ce déterminant s’utilise dans des cas où on veut éviter toute incertitude sur le référent. Son équivalent exact en finnois est sanottu, que l’on rencontre souvent dans des textes techniques. Il équivaut en quel­que sorte à l’expression en question (kyseinen, kyseessä oleva) ou parfois ce dernier (jälkimmäinen). L’ex­pres­sion en question ne s’utilise pas dans des textes de type juridique, légal, administratif etc., où on préfère le déter­mi­nant ledit. C’est uniquement par tradition stylistique. L’expression en question est tout à fait nor­ma­le dans la langue courante, le déterminant ledit est cependant d’un style plus « of­fi­ciel » :

Extrait d’un brevet industriel :
Le dispositif de l’appareil concernant les fibres optiques est exposé plus en détail en liaison avec la figure 6b. Lesdites fibres optiques permettent d’obtenir des données précises sur l’état d’usure.

Extrait d’un texte du Conseil de l’Europe sur la lutte antiterrorisme :
Conformément auxdites Conclusions, l’Espagne déclare que les instruments adoptés dans le cadre de l’Union Européenne [...] constituent un ensemble d’accords ou une législation uniforme d’application préférentielle entre les États membres.

Extrait d’un règlement canadien délimitant un district :
De là, en direction sud-est, le long du prolongement de la limite ouest dudit lot jusqu’à son angle sud-ouest ; de là, en direction nord-est, le long de la limite sud dudit lot portant le NID 901710 de la CIGNB, jusqu’à un point situé sur la limite séparant les paroisses de Botsford et de Sackville ; de là, en direction sud-est, le long de ladite limite séparant les paroisses jusqu’à un point situé sur les rives ou le rivage nord de la rivière Gaspereau ; de là, en direction nord-est, suivant les différents méandres desdites rives ou dudit rivage nord jusqu’à un point situé sur les rives ou le rivage ouest d’un ruisseau non désigné drainant le lac Collins [...]