Vous êtes ici : Le groupe nominal » Les autres déterminants » Les déterminants possessifs
107. L’expression de la possession avec d’autres déterminants

1. Le déterminant possessif est un déterminant défini

Le déterminant possessif est un déterminant à valeur définie (voir p. 3) :

ses parents = les parents qu’il a (voir faq p. 109)
mes amis = les amis que j’ai

Si, en même temps que la possession, on veut exprimer une valeur indéfinie ou démonstrative, les moy­ens varient et dépendent du niveau de langue.

2. Langue écrite

Dans la langue écrite, on peut utiliser la construction pronom de possessif ou une construction relative :

Il est venu avec quelques-uns de ses amis.
C’est un de mes amis.
Ce sont des gens de ma famille.
Ce canot qui m’appartient est de fabrication suédoise.
Plusieurs de ses enfants sont allés s’installer en Angleterre.

3. Langue courante

Dans la langue courante, on utilise la construction déterminant nom à pronom : eräs ystäväniun ami à moi :

J’ai vu des amis à lui.
C’est un ami à moi.
Ce sont des parents à moi.
Ce canot à moi est de fabrication suédoise.
Il est venu avec quelques amis à lui.
On est allés en Islande avec des amis à nous.

Cette forme est généralement présentée comme familière dans les grammaires, mais le degré de fa­mi­lia­ri­té est vraiment très faible. Il est nettement plus courant de dire Ce sont des parents à moi que de trouver une forme de remplacement telle que ce sont des gens de ma famille. Dans l’écrit soigné, on utilisera cependant de préférence les formes proposées §2 ci-dessus.

Remarque : utilisée simultanément avec le déterminant possessif, cette construction avec pré­po­si­tionà + pronom person­nel peut aussi servir à mettre en relief le possesseur :

C’est ma tasse à moi. Minun kuppini se on.
Ces histoires sont ses problèmes à lui, elles ne me concernent pas.
Tu devrais d’abord penser à tes enfants à toi, au lieu de t’occuper de ceux des autres.

4. Langue soutenue : adjectif possessif mien, tien, sien

Dans la langue soutenue, on peut utiliser l’adjectif possessif mien, tien :

Il est venu avec un sien ami.
Je suis parti avec un mien cousin.

Le mot mien, tien etc., est un véritable adjectif possessif, qui, dans cet emploi, est vieilli. Cette forme, admise dans un style littéraire, est cependant à éviter dans la langue courante (orale et écrite), car elle est légèrement archaïsante.

L’adjectif possessif a cependant survécu dans la langue moderne courante, puisqu’il sert régulièrement à former les pronoms possessifs le mien, le tien, etc (voir p. 248). Il est à noter que l’emploi de l’adjectif pos­ses­sif avec un déterminant indéfini se limite au singulier mien tien sien et qu’il est quasiment inusité au plu­riel. En français moderne, on dira ainsi très difficilement ??Nous sommes partis avec un nôtre ami ou ??Je vous ai vu avec ce vôtre cousin.