Vous êtes ici : Le groupe nominal » Les autres déterminants » Les déterminants possessifs
FAQ : mes parents et des parents

En français, le mot parent désigne à la fois l’un des deux parents qu’a tout être humain, le père ou la mère, en finnois vanhempi, et au sens plus large, une personne quelconque de la parenté (oncle, tante, cousin etc.), en fin­nois sukulainen. En français, on utilise donc un seul et même mot là où d’autres langues (finnois, italien, espagnol, anglais etc.) en utilisent deux différents.

Ce qui est également embarrassant pour les apprenants FLE, c’est qu’au pluriel, le groupe nominal avec ar­ticle défini les parents désigne toujours les père et mère d’une personne, puisqu’il s’agit de parents « définis » implicitement (référence spécifique implicite, p. 67 §2). Le sens à donner au mot parent dépend le plus souvent du déterminant utilisé.

Parents avec un déterminant défini désigne généralement le père et la mère, en finnois vanhemmat :

Il s’entend bien avec ses parents. Hän tulee hyvin toimeen vanhempiensa kanssa.
J’ai rencontré les parents de Clémentine. Tapasin Clémentinen vanhemmat.

Parents avec un déterminant indéfini désigne les gens de la parenté, en finnois sukulaiset. Si on veut marquer le possesseur, il faut utiliser la cons­truc­tion àpronom personnel :

Au mariage, on n’avait invité que des parents. Häihin kutsuttiin vain sukulaisia.
Nous sommes en vacances chez des parents à nous. Olemme lomalla sukulaistemme luona.

Cependant, cette équivalence n'est pas automatique : même avec un déterminant non défini, le mot pa­rent peut désigner des parents dans le sens de père ou mère :

un parent isolé yksinhuoltaja
À la réunion, le professeur a rencontré des parents inquiets de l’avenir de l’école.
Un proviseur-adjoint agressé par un parent [titre dans un journal]

Il s’agit donc, comme toujours dans le cas de l’article, d’interpréter le sens du GN en fonction du contexte. Cependant, les finnophones peuvent retenir la règle suivante (tout en sachant qu’elle ne couvre pas tous les cas d’emploi) :

He ovat vanhempani. = Ce sont mes parents.
He ovat sukulaisiani. = Ce sont des parents à moi/Ce sont des gens de ma famille.

Il faut donc éviter de présenter par exemple des cousins en disant « Ce sont mes parents ». Ne pas tra­dui­re non plus le mot sukulaiset par le faux-ami inspiré de l’anglais re­la­ti­ves : en français les relatives signifie « les propositions relatives », finnois relatiivilauseet.