Vous êtes ici : Le groupe nominal » Les autres déterminants » Les déterminants indéfinis de quantité
114. La plupart de, un peu de

1. La plupart de

Le déterminant la plupart de peut déterminer un nom singulier ou pluriel.

a. Devant un nom singulier, malgré la présence de l’article défini (contracté au masculin la plupart du, non contracté au féminin, la plupart de la), il renvoie généralement à un nom massif, envisagé comme un en­semble continu non comptable :

La plupart du conditionnement papier est recyclable.
Les catastrophes naturelles affectent la plupart du territoire africain.
Le pays exportait la plupart de sa production en France, Allemagne et Suisse.
La plupart du lait consommé est du lait écrémé.
Dans le monde, les petits agriculteurs assurent encore la plupart de la production alimentaire.

Mais on dit plus difficilement ?la plupart du personnel (le personnel n’étant pas vu comme une masse con­tinue comme le lait). Il règne dans ce domaine un certain flottement. L’expression la plupart du temps (useimmiten) est figée et bien établie, mais la tendance moderne est d’éviter l’utilisation de la plupart de + singulier quand le caractère défini du nom est trop évident. On préfère souvent dire la plus grande partie de la nuit plutôt que la plupart de la nuit. [1]

De même, si le GN est déterminé par une relative, la valeur définie de l’article se trouve soulignée, et on préfère utiliser la plus grande partie de :

La plus grande partie du personnel a été mise au chômage partiel.
La plus grande partie du seigle que l’on consomme en Finlande est importée d’Allemagne et de Pologne. [plutôt que la plupart du seigle].

C’est pour cette raison que devant un nom au singulier, le plus simple pour l’apprenant FLE est d’utiliser systématiquement la plus grande partie de (ou, langue écrite : la majeure partie de) qui peut s’em­ploy­er devant tous types de noms, sauf dans le cas d’une expression figée com­me la plupart du temps.

b. Quand la plupart de détermine un nom au pluriel, on peut utiliser tout type de noms. Si le GN déterminé par la plupart de est le sujet du verbe, le verbe s’accorde toujours au pluriel (avec des dé­ter­minants comme la majorité de, il y a flottement, voir p. 490) :

La plupart des étudiants étudient deux champs disciplinaires.
La plupart des élèves choisissent l’anglais.
La plupart des élèves de terminale passent le bac à la session de printemps.
Dans la plupart des cas, la batellerie artisanale s’exerce dans le cadre d’une entreprise familiale.

2. Un peu de, un certain nombre de

Un peu de (en finnois jonkin verran, hieman) s’utilise presque exclusivement avec un nom massif (un peu de vin, un peu de monde) ; pour traduire jonkin verran déterminant un nom comptable, on utilise un certain nombre de. En revanche, le déterminant peu de peut s’utiliser avec un nom comptable ou massif. En résumé :

+ nom massif+ nom comptable
vähänpeu depeu de
hiemanun peu de
une petite quantité de
quelques
un certain nombre de
jonkin verranune certaine quantité deun certain nombre de

Exemples :

J’ai trouvé un certain nombre de fautes de frappe.
L’Agence utilise un certain nombre de programmes et d’outils d’évaluation des risques afin de vérifier les déclarations de revenus des particuliers.
Vous reprendrez bien un peu de café ?
Un certain nombre de travaux économiques récents sont consacrés à l’étude de l’influence de la colonisation sur le développement des pays.
J’ai trouvé peu de fautes de frappe.
Il a bu peu de vin.
Il y avait peu de monde et peu de voitures.

Contrairement à beaucoup (voir p. 117), on peut utiliser peu conjointement avec les adverbes assez, très et si :

Il nous reste assez peu de temps, il va falloir se dépêcher.
Grève à la Cotra : très peu de bus circuleront, ce samedi, à Angers.
En, chemin, on a croisé assez peu de camions pour un jour de semaine.
C’est étonnant de voir si peu de monde sur la plage par cette belle journée.