Vous êtes ici : Le groupe nominal » Les autres déterminants » Les déterminants indéfinis de quantité
119. Les adverbes en -ment utilisés comme déterminants de quantité

1. Énormement de, suffisamment de

Comme il est expliqué p. 118, un grand nombre de mots (noms, adverbes) peuvent être utilisés pour for­mer des déterminants de quantité. Cependant, ceci ne concerne pas les adverbes en -ment (sauf deux d’entre eux, voir ci-dessous), contrairement à l’impression que peut donner notamment le finnois : par exemple run­saasti osallistujia ne peut pas se traduire par *abondamment de participants.

En effet, énormément de et suffisamment de sont les seuls déterminants complexes formés avec un adverbe en -ment. Les autres adverbes en -ment, à valeur quantitative ou autre (vraiment, rarement, ré­el­le­ment, amplement, largement etc.), ne peuvent pas former des déterminants complexes. Il faut donc faire attention à bien interpréter le mot de après un adverbe en -ment : il peut s’agir d’un simple al­lo­mor­phe de l’article indéfini. Comparer :

Je n’ai pas énormément de temps. [énormément de déterminant complexe de quantité]
J’ai énormément de temps. [énormément de déterminant complexe de quantité]
Je n’ai pas vraiment de temps. [de article indéfini devant COD de phrase négative]
J’ai vraiment du temps. [forme affirmative de la phrase précédente]

Dans la phrase affirmative, on retrouve donc la forme normale du :

Il a rarement de bons résultats. [de article indéfini adjectif antéposé]
Il a rarement des résultats satisfaisants. [devant adjectif postposé, on retrouve la forme normale des]

2. Attention aux similitudes

Contrairement à suffisamment, l’adverbe amplement (qui est assez proche par le sens de suffisamment) ne peut pas se combiner à de pour former un déterminant complexe de quantité, sur le modèle du finnois runsaasti. On ne peut pas dire *Vous trouverez amplement d’exemples (plutôt : vous trouverez des exem­ples en quantité /vous trouverez quantité d’exemples). De même *largement de est impossible. On dit donc : vous avez lar­ge­ment de l’avance (de l’ est l’article indéfini massif), et non pas vous avez *lar­ge­ment d’avance. En revanche, les adverbes amplement et large­ment peuvent modifier des dé­ter­mi­nants composés avec un adverbe, par exemple assez de :

Vous avez amplement assez de temps.
Vous avez largement assez de temps.

L’erreur assez fréquente des finnophones consiste donc à appliquer le modèle énor­mé­ment de/suf­fi­sa­mment de à d’autres adverbes et à transformer ces adverbes en éléments de déterminants complexes. Cette erreur s’explique aussi par l’influence du partitiivi finnois, qui s’utilise dans chacun des exemples sui­vants :

1. Minulla on usein aikaa. J’ai souvent du temps.
2. Minulla on harvoin aikaa. J’ai rarement du temps [ou : le temps, voir faq p. 75]
3. Minulla on vähän aikaa. J’ai peu de temps. [peu de déterminant complexe]
4. Minulla on paljon aikaa. J’ai beaucoup de temps.
5. Minulla ei ole aikaa. Je n’ai pas de temps.

Dans l’exemple 5, le partitiivi est induit par la forme négative (minulla ei ole aikaa). Dans les exemples 1 et 2, le partitiivi exprime en principe le massif. Mais l’adverbe harvoin « rarement » a en finnois un sens né­ga­tif (analogue à peu de). C’est pourquoi il est fréquemment suivi du partitiivi. Avec un nom comptable, on dit ainsi

Minulla on usein flunssa. J’ai souvent la grippe.

Dans ce cas-là, le mot flunssa au nominatif. Le partitiivi « minulla on usein flunssaa » est cependant possible.

Minulla on harvoin flunssa/flunssaa. J’ai rarement la grippe.

Flunssa est au nominatif ou au partitiivi par influence de la valeur négative de harvoin. En français,  ?j’ai rarement de la grippe serait inattendu, car grippe n’est pas normalement représenté comme massif (pas dans cette expression, du moins). En revanche, on peut dire j’ai rarement de la fièvre.

3. Un choix difficile

Au total, si on compare les différentes possibilités illustrées dans les exemples ci-dessous, on se rend compte qu’il n’est pas facile pour les finnophones de faire le partage entre massif et non massif, entre dé­ter­mi­nant de quantité et adverbe :

Minulla on usein kuumetta. J’ai souvent de la fièvre. [article indéfini massif féminin]
Minulla on usein flunssa. J’ai souvent la grippe. [article défini féminin]
Minulla on harvoin kuumetta. J’ai rarement de la fièvre. [article indéfini massif féminin]
Minulla on harvoin flunssaa. J’ai rarement la grippe. [article défini féminin]
Minulla ei ole kuumetta.  J’ai n’ai pas de fièvre. [article indéfini massif devant COD de phrase négative]
Minulla ei ole flunssaa. J’ai n’ai pas la grippe. [article défini féminin]