Vous êtes ici : Prépositions et adverbes » Les prépositions » Généralités
FAQ : S’intéresser / être intéressé… à ? dans ? de ?

La construction du verbe s’intéresser est source de nombreuses difficultés pour les finnophones, dif­fi­cul­tés qui sont encore aggravées par l’influence de l’anglais. De plus, elle est souvent confondue avec celle de l’ad­jectif intéressé. Les erreurs les plus fréquentes, et qu’il faut donc éviter, consistent à dire je m’in­té­res­se *de la musique/je suis intéressé *de la musique, sous l’influence du finnois olla kiinnostunut jostakin, ou bien je suis in­té­ressé *dans la musique (sous l’influence de l’anglais to be interested in sth).

1. S’intéresser à qch

Cette construction s’utilise pour dire qu’on éprouve un intérêt « actif » ou une curiosité pour quelque cho­se et qu’on y consacre par exemple un certain temps. Elle peut avoir en finnois le sens de « kiinnostua jstak, har­ras­taa jtak » et aussi de « ottaa selvää, tutustua » :

Ma fille s’intéresse beaucoup à la musique.
Vous devriez vous intéresser à ce problème.
Ayant eu l’occasion de visiter le CERN, il commença à s’intéresser à la physique nucléaire.
Je me suis intéressé à la culture de ce pays.
Les chercheurs ne se sont pas beaucoup intéressés à ce problème.

En finnois, le verbe s’intéresser à peut souvent se rendre par kiinnostaa :

En général, les politiques ne s’intéressent pas à ces considérations. Yleensä tällaiset seikat eivät kiinnosta poliitikkoja.

S’intéresser à a aussi souvent le sens de « keskittyä johonkin » (p. 643) :

Dans cette étude, nous nous intéresserons essentiellement à la question de l’aspect verbal.

2. Être intéressé par qch

Cette construction est la forme passive du verbe intéresser (kiinnostaa). Elle signifie qu’on éprouve un in­té­rêt plus « passif », qui n’implique pas forcément une activité concrète :

Je suis très intéressé par les langues anciennes, malheureusement je n’ai jamais eu l’occasion de les étudier.
Nous avons été très intéressés par cette conférence.
Je suis très intéressée par votre proposition.
Autrefois, il était très intéressé par les maths, mais maintenant il s’intéresse à d’autres choses.

Comme en finnois, on peut aussi utiliser le verbe la forme active du verbe, intéresser + COD, mais le sens et l’emploi dé­pen­dent du sens général et aussi du temps :

Cette conférence m’intéresse. Se luento kiinnostaa minua.
Cette conférence m’intéressait, mais je n’ai pas pu y aller. Se luento kiinnosti minua, mutten päässyt sinne.
Cette conférence m’a beaucoup intéressé. Se luento oli minusta hyvin kiinnostava.

Dans certains cas (qui dépendent du sujet de l’intérêt), la voix active et la voix passive sont équi­va­len­tes :

Votre proposition m’intéresse beaucoup/grandement. Ehdotuksenne kiinnostaa minua kovasti.
Je suis très intéressée par votre proposition. Ehdotuksenne kiinnostaa minua kovasti.

Il est à noter aussi que être intéressé par et s’in­té­resser à sont assez proches l’un de l’autre, et que les deux constructions peuvent s’utiliser l’une à la place de l’autre :

a) Je m’intéresse beaucoup à la musique baroque.
b) Je suis très intéressé par la musique baroque.

La phrase (a) marque un intérêt « actif », la phrase (b) un intérêt plus « théorique ». Mais cet intérêt théo­ri­que peut aussi implicitement signifier un intérêt actif :

Autrefois, il était très intéressé par l’astronomie. [peut signifier aussi qu’il s’y intéressait activement et qu'il observait le ciel, par exemple.]

3. Distinguer les formes de temps

Comme mentionné ci-dessus (§2), le sens du verbe dépend aussi du temps. Il peut y avoir ainsi une différence entre les temps composés (par exemple le pas­sif) du verbe s’in­té­res­ser et la construction être + adjectif intéressé. Comparer :

Je m’intéresse à la culture française. Olen kiinnostunut ranskalaisesta kulttuurista.
Je suis intéressé par la culture française. [présent de être + adjectif] Olen kiinnostunut ranskalaisesta kulttuurista. / Ranskalainen kulttuuri kiinnostaa minua.
Je me suis intéressé à la culture française. [passé composé de s’intéresser] Kiinnostuin/Tutustuin ranskalaiseen kulttuuriin.
J’ai été très intéressé par cette conférence. Luento oli minusta hyvin kiinnostava.
Je me suis intéressé à cette conférence. Menin ottamaan selvää siitä luennosta.

Mais dans aucun de ces cas, on n’emploie ni la préposition dans ni la préposition de.

4. Uniquement un complément GN

Le verbe s’intéresser à ne peut pas se construire avec un infinitif ni une proposition interrogative in­di­rec­te (voir p. 640 §3 et p. 643) :

Je m’intéresse à la manière dont ces prévisions sont élaborées.
[et non pas: **je m’intéresse à comment, totalement agrammatical].
Il s’intéresse à l’étude des nanocristaux.
[et non pas **il s’intéresse à étudier..., totalement agrammatical].
Nous nous intéresserons essentiellement à la question de savoir si les illustrations sont pédagogiquement pertinentes.
Keskitymme siihen, onko kuvitus pedagogisesti relevanttia.
[**nous nous intéresserons si les illustrations sont... serait totalement impossible et agrammatical.]

5. Intéresser à/dans

Il existe un verbe intéresser construit avec la préposition à ou dans, qui a un sens très spé­ci­fi­que, « im­pli­quer dans », « faire participer à », « concerner » :

Il faudrait intéresser les salariés aux bénéfices de l’entreprise. Pitäisi päästää työntekijät osallistumaan yhtiön voitonjakoon.
Il n’était pas intéressé dans cette affaire. Hänellä ei ollut osuutta/intressiä siinä kaupassa.

La forme passive est être intéressé dans qch, et c’est celle que les apprenants FLE utilisent de façon er­ro­née (sous l’influence de l’anglais to be interested in sth) à la place de être intéressé par qch. Comparer :

Il n’était pas intéressé dans cette affaire. Hänellä ei ollut osuutta/intressiä siinä kaupassa.
Il n’était pas intéressé par cette affaire. Se juttu/Se kauppa ei häntä kiinnostanut.