Vous êtes ici : Prépositions et adverbes » Les adverbes
183. Très fatigué ou bien fatigué ?

1. Généralités

L’adverbe bien modifiant un adjectif est souvent employé de façon erronée par les apprenants fin­no­pho­nes. En effet, le finnois hyvin correspond à la fois à bien et à très. Les finnophones ont donc ten­dance à calquer en français la traduction de hyvin en utilisant bien dans les deux cas. Pourtant, il est très fatigué et il est bien fatigué ne sont pas du tout équivalents, car le mot bien apporte une nuance par­ti­cu­lière.

2. Forme adverbiale de bon

Bien peut être un adverbe signifiant « de bonne manière », en finnois hyvin ou oikein :

Tu as bien travaillé.
Il n’a pas bien compris.
Elle parle très bien le français.
Je ne suis pas bien réveillé.
Si je comprends bien, tu n’es pas d’accord.
Quand le corps a été bien fatigué par le long travail du jour, le sommeil vient rapidement. [bien fatigué mot à mot : « kunnolla väsytetty »]

3. Nuance particulière

Bien modifiant un adjectif peut cependant prendre une nuance subjective qui indique une évaluation de la part du locuteur. Il n’existe pas d’équivalent exact en finnois, le sens dépend du contexte. Le mot bien peut marquer l’étonnement, la commisération, l’indignation etc. :

Elle avait l’air bien fatiguée. Hän näytti todella väsyneeltä.
Voilà une théorie qui est bien intéressante. Tämäpä on mielenkiintoinen teoria.
Ce que tu me racontes est bien intéressant, mais ce n’est pas ça que je voulais savoir. Se mitä kerrot on oikein mielenkiintoista [nuance ironique], mutta se ei ole se asia, jonka halusin tietää.

4. Valeur subjective

Le sens de bien devant adjectif est souvent aussi malaisé à saisir que dans le groupe dé­ter­minant bien des (p. 75) et, pour l’apprenant FLE, il vaut donc mieux éviter de l’utiliser. C’est no­tam­ment le cas dans un écrit de type scientifique, qui doit être de préférence neutre. Dire

Nous avons trouvé cette théorie bien intéressante.

équivaut presque à dire avec ironie que la théorie semblait étrange ou absurde. De même, l’exemple sui­vant est d’un style presque familier :

Nous avons trouvé des exemples bien intéressants.
Meilläpäs on oikein mielenkiintoisia esimerkkejä.

De même, la culture française est bien connue pourrait signifier, en fonction du contexte, de façon pé­jo­ra­ti­ve « mais oui, on les connait, les Français et leur culture » (kyllähän me tiedetään se ranskalainen kulttuuri). En revanche on peut dire :

Cette règle est en général bien connue des apprenants.
Cette ancienne culture est bien connue des chercheurs.
La culture française est bien connue dans ce pays.

Dans ces phrases, bien signifie concrètement « de bonne façon, de façon satisfaisante », car le contexte (les autres éléments de la phrase) indiquent que bien doit être pris dans son sens concret. Il faut donc veiller à éviter d’employer bien devant adjectif, car l’effet obtenu est souvent indésirable. Les ap­pre­nants finnophones ne s’en rendent pas compte, car ils s’ima­gi­nent que bien ou très sont synonymes et que bien n’est qu’une variante de très, mais l’effet de l’utilisation de bien devant adjectif dans un texte argumentatif peut être assez désastreux.

5. Synonyme d’effectivement

Bien peut aussi avoir le sens d’un adverbe de phrase signifiant « effectivement » (todellakin, toki, hyvinkin). Com­parer :

Il était bien fatigué, il a dormi comme une souche. Hän oli oikein väsynyt, hän nukkui kuin tukki.
Ton frère est bien fatigué, à ce qu’il me semble. Veljesi näyttä melko/todella väsyneeltä.
Il est bien fatigué, mais il n’a pas le choix, il faut qu’il rende ce travail pour demain. Hän on tosin väsynyt, mutta ei auta, hänen on palautettava se työ huomiseksi.