Vous êtes ici : Prépositions et adverbes » Les degrés de comparaison » Le superlatif
192. Le superlatif absolu

1. Définition et emploi

Dans la terminologie grammaticale scolaire (du latin et du français, notamment), on utilise le terme de « su­perlatif absolu » pour désigner des expressions contenant un adverbe intensif qui renforce un ad­jec­tif; Autrement dit le superlatif absolu correspond au positif (ad­jectif simple) précédé par exemple des ad­ver­bes très, extrêmement :

extrêmement compliqué, très beau
vraiment très compliqué

On ne peut normalement pas former de superlatif absolu avec des adjectifs qui expriment une propriété ou une qualité très marquée ou exagérée, autrement dit qui sont sémantiquement des sortes de superlatif absolu :

magnifique, merveilleux, admirable, extraordinaire, superbe, délicieux, sublime, excellent
effroyable, affreux, horrible, capital, essentiel

Ainsi, on ne peut pas dire *très magnifique, *très essentiel, *très effroyable (sauf par plaisanterie) etc. La forme *très essentiel est une erreur fréquente chez les finnophones, qui est due au fait qu’en finnois on peut dire sans problème hyvin oleellinen. L’équivalent français de hyvin oleellinen est capital ou tout à fait essentiel etc. Devant des adjectifs exprimant un superlatif, on pourra donc utiliser par exemple les ad­ver­bes tout à fait ou absolument :

tout à fait essentiel, tout à fait merveilleux, tout à fait sublime, absolument capital

Remarque : cependant, on ne peut pas utiliser tout à fait devant l’adverbe trop (pour rendre le finnois aivan liian) ; il faut utiliser beaucoup (ou bien, mais avec prudence, voir p. 183) :

aivan liian vaikea beaucoup trop difficile, bien trop difficile
Hän puhuu aivan liikaa. Il parle beaucoup trop.

2. Préfixes et suffixes superlatifs

On peut aussi former des superlatifs absolus à l’aide des préfixes ultra-, extra-, archi-, extra-, super-, hy­per-, etc. Ce procédé est courant dans la langue écrite et encore plus courant dans la langue parlée :

ultra-léger, extra-fin, archicomplet, super-facile, hyper-grand, hyper-débile

On peut aussi former des superlatifs absolus avec le suffixe (d’origine italienne) -issime :

richissimeupporikas, rarissime erittäin harvinainen, célébrissime erittäin kuuluisa, illustrissime erittäin maineikas, grandissime mitä suurin

Seuls richissime et rarissime sont courants, les autres sont plus ou moins fréquents et relèvent plutôt du style soutenu. Mais le suffixe -issime peut être considéré comme vraiment productif, car il est cou­ram­ment employé par plaisanterie dans la langue familière, comme le prouve le nombre élevé des oc­cur­ren­ces des for­mes suivantes sur Internet :

crétinissime, simplissime, débilissime, connissime, stupidissime, loufoquissime