Vous êtes ici : Les pronoms » Les compléments du verbe et le pronom » Les compléments du verbe
202. Transitivité et intransitivité

1. Définition

Du point de vue de l’apprenant de FLE, on peut dire que la transitivité est un critère purement formel. Un verbe est transitif s’il peut recevoir un com­plé­ment, et intransitif s’il ne peut pas recevoir de com­plé­ment. Exemples de verbes intransitifs :

Le chien aboie.
La fillette sursauta.
Le vent souffle.

Dans les exemples ci-dessus, aboyer est un verbe intransitif : la structure sémantique du verbe n’implique pas de complément ; de même sursauter, souffler etc. Mais il existe par exemple aussi un verbe souffler transitif : souf­fler de l’air froid. De nombreux verbes intransitifs peuvent être utilisés tran­si­ti­ve­ment dans un emploi figuré : aboyer un ordre signifie « crier un ordre d’une voix furieuse », comme un chien qui aboie.

2. Verbes transitifs sans complément

Mais tout verbe sans complément n’est pas forcément un verbe intransitif ; il peut aussi y avoir des verbes transitifs sans complément :

– l’objet est sous-entendu ou implicite :

Le garçon mange. [on ne dit pas quoi, mais de toute façon il mange quelque chose, sinon il ne mangerait pas]
Les enfants jouent.
Je vois. Je sais.
Répète ! Dis-moi ! Achète !

– l’objet n’est pas exprimé, soit pour donner au verbe une valeur générale, soit pour jouer sur le sens du verbe :

Il lit et il n’écoute pas.
Qui cherche trouve.
Il n’aime pas obéir.
Elle n’entend pas bien.
Il boit, mais ne joue pas.

Ce n’est donc pas la présence ou l’absence de l’objet du verbe qui rend le verbe transitif ou intransitif, c’est la possibilité pour ce verbe de recevoir un objet ou non (voir p. 201 §2). Sur ce point, la terminologie grammaticale courante du finnois diffère de celle du français, car en finnois, un intran­si­tii­vi­nen verbi est un verbe sans complément.

Remarque : certains verbes réclament un objet pour être grammaticaux (c’est la même chose en fin­nois) : résoudre, remplir, découvrir, démontrer, habiter, etc. Il est impossible de dire *Il a résolu. ou *J’habite. sans pré­ciser le complément. On ne peut pas dire en finnois (sauf en plaisantant) : Mitä teitte viime vuonna ? – *Asuim­me.

3. Emploi absolu

Si le verbe est un verbe transitif, mais qu’on n’exprime pas le complément, on dit qu’il est employé ab­solument (le finnois n’a pas d’équivalent pour ce terme, on parle ici aussi de intransitiivinen, voir visk §460 et suivant). On parle ainsi d’« emploi absolu » du verbe. Comme dans le cas de jouer (p. 201 §3), le même verbe peut avoir des profils lexico-syntaxiques différents (avec complément, sans complément, etc.). Il y donc un verbe jouer intransitif (a) et un verbe jouer transitif, qu’on peut par exemple employer ab­so­lu­ment (b) :

(a) La vis joue. Ruuvi on löysällä.
(b) Qu’est-ce que tu fais ? – Je joue.

Dans (b), le complément non exprimé peut être aux cartes, à la poupée, etc.