Vous êtes ici : Les pronoms » Les compléments du verbe et le pronom » Les compléments du verbe
204. Objet et objekti/adverbiaali

1. Divergences entre le français et le finnois

La construction des verbes varie d’une langue à l’autre. C’est presque une évidence, et pourtant beaucoup d’apprenants de langues étrangères l’oublient trop souvent dans la pratique. C’est ainsi qu’en français, certains objets « indirects » (introduits par une préposition) correspondent à des objets directs en finnois (voir tableau p. 207), et vice-versa. Du point de vue de l’apprenant de FLE, la différence entre COD et COI est purement formelle. Exemples de verbes français à objet indirect (complé­ment valenciel introduit par une préposition) :

204. Comparaison objet et objekti/adverbiaali
à penser à l’avenir
obéir à la loi
appartenir à un groupe
aller à l’école
habiter à la campagne
parler à un ami
jouer à la poupée
ajatella tulevaisuutta
noudattaa lakia
kuulua ryhmään
käydä koulua
asua maalla
puhua ystävälle
leikkiä nukella
de profiter de l’occasion
tenir de son père
sortir de l’eau
changer de pneus
provenir du froid
parler de ses vacances
käyttää tilaisuutta hyväkseen
olla isänsä kaltainen
tulla ulos vedestä
vaihtaa renkaita
johtua pakkasesta
kertoa lomastaan
avec jouer avec le feu leikkiä tulella
après courir après les honneurs tavoitella kunniaa
autour tourner autour d’un arbre
s’enrouler autour du bras
kiertää puun ympäri
kietoutua käsivarren ympäri
chez habiter chez ses parents
loger chez des amis
asua kotona
majoittua ystävien luona
contre protester contre une décision
s’écraser contre un arbre
lutter contre la violence
buter contre un obstacle
protestoida päätöstä
törmätä puuhun
taistella väkivaltaa vastaan
törmätä esteeseen
en partir en vacances
vivre en Finlande
lähteä lomalle
asua Suomessa
par passer par un raccourci mennä oikotietä
pour voter pour un parti
lutter pour une juste cause
partir pour la Suisse
äänestää puoluetta
taistella hyvän asian puolesta
lähteä Sveitsiin
sur compter sur la chance
sauter sur une occasion
tomber sur une connaissance
luottaa onneen
tarttua tilaisuuteen
törmätä tuttavaan
vers aller vers la réussite
se diriger vers de grandes difficultés
kulkea kohti menestystä
ajautua suuriin vaikeuksiin

Le complément des verbes tels que ceux présentés ci-dessus est donc bien un objet, un complément valenciel (p. 201 §4), et non pas un adverbiaali (complément circonstanciel, p. 208). En finnois, les autres compléments (qu’on appelle parfois dans la terminologie classique les cas obliques, allatif, élatif, adessif, translatif, etc.) sont des adverbiaali, autrement dit ils sont considérés comme des compléments cir­cons­tan­ciels, même s’il s’agit de compléments valenciels. Il y a donc deux approches différentes dans la ter­mi­no­lo­gie finnoise et la ter­mi­no­logie française :

Finnois : Hän luottaa ystäväänsä. Adverbiaali [en finnois « complément circonstanciel »]
Français : Il fait confiance à son ami. Complément d’objet indirect [complément valenciel prépositionnel]

Pour cette raison, il est souvent assez difficile pour les apprenants finnophones de comprendre qu’en français l’objet n’est pas seulement seulement ce qu’on appelle en finnois objekti (Hän lukee kirjaa), mais qu’il peut aussi désigner un complément comme Luotan sinuun (je compte sur toi).

2. Problèmes terminologiques

Les manuels finlandais traduisent complément d’objet direct par suora objekti. Comme en finnois il n’y a pas d’autre objekti que des objets directs (accusatif/génitif/partitif), ce terme est une tautologie (« objet direct direct »). Inversement, le fait de traduire complément d’objet indirect par epäsuora objekti est un non-sens, car en finnois il n’y a pas d’autre objekti que des objets directs. Ces problèmes n’existeraient pas si on parlait en français systématiquement de complément valenciel direct et de complément valenciel prépositionnel et si on n’utilisait pas le terme d’objet. En finnois, il faudrait utiliser sys­té­ma­ti­que­ment les termes suivants :

COD complément d’objet direct (CVD complément valenciel direct) = objekti ou suora täydennys
COI complément d’objet indirect (CVP complément valenciel prépositionnel) = prepositiotäydennys

Comme la distinction entre CVD/COD et CVP/COI est purement formelle – absence ou présence d’une préposition – le terme de prepositiotäydennys renseignerait clairement sur la présence d’une préposition sans introduire de confusion sur la nature du complément (d’objet ou circonstanciel).