Vous êtes ici : Les pronoms » Pronoms démonstratifs et possessifs » Le pronom incomplet celui / ce
231. Tête de cons­truc­tion relative ou participiale

1. Antécédent de relative

Les pronoms celui (celle, ceux, celles) et ce sont uti­li­sés comme forme faible du pronom de 3e per­son­ne quand il est antécédent de relative :

Tu vois ces maisons ? Celle qui [la maison qui] est verte est la nôtre.
Rejoue-moi cette sonate, c’est celle que [la sonate que] je préfère.
Ceux qui ont terminé leur examen peuvent sortir.
Dis ce que tu penses.
Ceux qui habitent à la campagne sont obligés d’avoir une voiture.
Bien sûr, vous pouvez investir dans une sorbetière et turbiner tout l’été. Mais pour celles et ceux qui préfèrent buller dans le jardin, de très bonnes glaces se cachent au supermarché.

Le pronom celui peut être représentant (p. 215 §2), c’est-à-dire qu’il renvoie à un GN exprimé ou au­tre­ment iden­tifia­ble. En général, il ne reprend qu’une partie du contenu du GN (il s’agit d’une ana­phore lexicale ou notionnelle), comme dans l’exem­ple (a) ci-dessous. C’est la dif­fé­ren­ce fondamen­tale avec le pronom de 3e personne qui reprend la valeur référentielle de tout le GN antécédent, com­me dans l’exem­ple (b) et (c) :

(a) Prends ces livres. Celui qui est au-dessus est à Charlotte.
(b) Prends ces livres. Ils sont à Charlotte.
(c) Prends ce livre. Il est à Charlotte.

Le pronom incomplet celui peut aussi être non représentant (« nominal », voir p. 215 §2) ), c’est-à-dire qu’il constitue sémanti­que­ment un GN indépendant. Dans la phrase Que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre, le pro­nom celui signifie « toute personne », et ne renvoie pas ana­pho­ri­que­ment à une personne préci­se.

2. Antécédent de participiale

Le pronom celui (celle, ceux, celles) peut aussi être uti­li­sé comme sujet de cons­truc­tions participia­les, celles-ci étant strictement équi­va­lentes par le sens à une proposition relative :

Les candidats ayant été retenus sont ceux ayant déjà une expérience professionnelle.
Le conférencier considère que « la nécessité d’une formation à l’écologie s’impose plus que celle ayant trait à l’économie... »

3. Emploi du P3 à antécédent non GN impossible

Le pronom à antécédent non GN ce ne peut pas être uti­li­sé comme tête de cons­truc­tion participiale :

*ce ayant provoqué, *ce étant dit (p. 241 §3).

L’uti­li­sation du pronom celui/ce antécédent de relative est étudiée p. 238 et suivantes.