Vous êtes ici : Les pronoms » Les pronoms personnels » Le P3 à antécédent groupe nominal
256. Le P3 à antécédent GN sujet

1. Un seul ensemble de formes pour tout référent

La forme conjointe (placée devant le verbe) du pronom de 3e personne à antécédent groupe nominal en fonction de sujet est il/elle, au pluriel ils/elles.

256. Le pronom de 3e personne sujet
singulier pluriel
masculin il ils
féminin elle elles

Le pronom se place devant le verbe, sauf dans certaines cons­truc­tions avec inversion (interrogation, voir §2a). Le pronom de 3e personne peut renvoyer à tout groupe nominal identifiable ou à un pro­nom. Il n’y a pas de distinction entre référent +humain et référent −humain ni entre +animé et −animé :

Le petit garçon courait dans le jardin. Il est tombé en butant sur une pierre.
Regarde ce petit chien, il est tout excité.
J’ai acheté un nouveau lecteur mp3, il est très simple à uti­li­ser.
Ne répondez pas aux deux dernières questions, elles figurent par erreur dans les sujets d’examen.

Contrairement au finnois, le pronom sujet il/elle peut donc ren­voyer à toute catégorie de nom (animé, non animé, humain, non hu­main). Il faut absolument insister sur ce point quand on enseigne le français à des débutants fin­no­pho­nes, pour éviter qu’ils introduisent une distinction inexistante entre +humain et −humain (il op­po­sé à ce) cal­quée sur le modèle du finnois hän/se.

2. Remarques

a. Dans l’interrogation directe avec inversion, quand le pronom sujet se trouve après le verbe, on uti­li­se les mê­mes formes conjointes que quand le pronom est devant le verbe (p. 533) :

Depuis quand est-elle rentrée ?
Vos amis ont-ils enfin vendu leur maison ?
Qu’en pensent-ils ?

b. Dans certains cas, le pronom sujet peut se mettre seul (sans pronom conjoint) à la forme disjointe de­vant le verbe (p. 305 §2) :

Nous, nous partons demain. Lui restera encore deux jours.
Nous, nous avons beaucoup aimé le film. Eux l’ont trouvé trop long.