Vous êtes ici : Les pronoms »  Les pronoms personnels » Le P3 à antécédent non GN
297. Emplois divers de ça

1. Comme ça

Avec le pronom ça, on forme la locution comme ça. Cette locution est très commode, parce qu’elle peut s’uti­li­ser à la fois comme un adverbe (= näin, niin, tällä tavalla, sillä lailla) et comme un adjectif (sen kaltainen, sellainen, tämän tyyppinen) :

Ça va mieux comme ça ? Onko nyt parempi?
Ne t’énerve pas comme ça ! Älä nyt hermostu tuolla lailla.
Dans un cas comme ça, il vaut mieux être prudent.
Il n’avait jamais été dans une station comme ça. Hän ei koskaan ollut ollut sellaisessa hiihtokeskuksessa.

Comme ça est cependant familier. Dans la langue écrite, on peut le remplacer par l’adjectif tel (antéposé) ou pareil (post­posé) ou la cons­truc­tion de ce genre, ou par l’adverbe ainsi, ou, dans le style soutenu, par la locution adverbiale de la sorte. Comparer avec les exem­ples précédents :

Est-ce mieux ainsi ?
Ne vous énervez pas de la sorte ! Älkää nyt hermostuko tuolla lailla!
Dans un tel cas / dans un cas pareil / dans un cas de ce genre, il vaut mieux être prudent.
Il n’avait jamais été dans une station de ce genre.

2. Expressions courantes avec ça

C’est ça ! Aivan!
Ça y est, il y a une panne de courant. Kappas, sähkö on poikki.
Alors, ça y est ? Joko tulet?
Ça y est, il est rentré ? Joko hän tuli ?
Ça y est, j’ai fini. Olen jo lopettanut.
Ça ne fait rien. Ei se mitään! / Ei se haittaa.
Ça ne va pas. Ei käy. / En voi hyvin.
Ça va pas, non ? Mitä sä oikein ajattelet? / Oletko hullu / Lopeta nyt jo!
Et avec ça ? Tuliko muuta ?
Ça n’en vaut pas la peine. Se ei kannata.
Ça n’a pas de sens. Se on järjetöntä.
Donne-moi ça ! Anna tänne!
à part ça lisäksi, muuten
Et avec ça, il pleut. Ja kaiken kukkuraksi sataa vettä.
Alors ça ! Että kehtaatkin!
Ça alors ! Ei voi olla totta! / Mitä ihmettä! / Hyvänen aika!
Rien que ça ! Vai sillä lailla !
À part ça, ça va. Muuten kaikki on hyvin.
comme ci, comme ça jotenkuten
Comment ça va ?
Comme ci, comme ça. Kuinka voit? – Kohtalaisesti

Ça particule de remplissage

Dans la langue parlée, ça sert éga­le­ment à renforcer une question et s’uti­li­se après certains mots inter­rogatifs (excepté combien). Il rappelle l’adverbe donc que l’on peut uti­li­ser dans la langue écrite après une question, bien qu’il n’en soit pas entièrement synonyme. Pour les fin­no­pho­nes, le sens de ça dans cet em­ploi est assez facile à saisir, car il correspond assez précisément à l’enclitique finnois ‑hAn uti­li­sé dans les expressions interrogatives, :

Quand ça ? Où ça ? Milloin(han)? Missä(hän)?
Qui ça ? Kuka(han)?
Comment ça ? Mitenkä? ou autre sens : Miten niin (muka)?

4. Ça et çà

Ne pas confondre le pronom ça et l’adverbe çà (avec accent grave). Cet adverbe çà s’uti­li­se es­sen­tiel­le­ment dans l’expression çà et là (siellä täällä).