Vous êtes ici : Les pronoms » Les pronoms personnels » Formes conjointes et disjointes
305. Les formes du P3 GN détaché renvoyant à un sujet

1. Pronom se rapportant à un sujet

Quand le pronom détaché se rapporte à un pronom conjoint en fonction de sujet, la cons­truc­tion est très simple, on place simplement le pronom détaché à la place voulue. Les formes du pronom sont les formes disjointes habituelles (moi, lui, etc.), mais quand le référent est non animé, on uti­li­se la forme celui-là (voir tableau p. 301) :

Moi, je pars demain, toi, tu iras voir ce prof.
Il dit jamais son opinion, lui. Mais elle, elle est toujours contente.
Nous, on pense que c’est faux.
Mais j’ai pas envie d’y aller, moi ! Je le connais pas, moi !
Moi, je pense que c’est une bonne idée. Toi, évidemment, tu penses le contraire.
Celui-là, il m’a vraiment beaucoup intéressé. [en parlant d’un livre].
Il te plait, lui ?
Elle te plait, celle-là ? [en parlant d’une robe]

 Le pronom détaché peut être développé par une proposition relative :

Vous qui êtes si intelligent, qu’est-ce que vous proposez comme alternative ? Sinä kun olet niin viisas, mitä vaihtoehtoa ehdotat?
Moi qui avais tout si soigneusement préparé, j’ai dû recommencer à zéro ! Minä kun olin valmistanut kaiken niin huolellisesti, jouduin aloittamaan alusta.
Alors, qu’est-ce que tu en penses, toi qui as toujours un avis sur tout ?

2. Expression du pronom conjoint

Le pronom personnel sujet à la forme disjointe doit obligatoirement être suivi du pronom conjoint (ou alors le pronom disjoint est rejeté après le verbe), il ne peut pas précéder di­rec­te­ment le verbe (con­trai­re­ment au finnois minä sanon) :

Moi, je pense qu’il dit la vérité, mais toi, tu es donc d’avis qu’il ment ?
Et toi, tu trouves que j’ai raison?
Nous, nous avons beaucoup aimé le film.

Exception : le pronom de 3e personne disjoint peut être employé seul ou il peut être repris par un pronom con­joint (dans la langue parlée, on préfère généralement exprimer le sujet conjoint, mais ce n’est pas systé­ma­tique) :

Nous, nous partons demain. Lui restera encore deux jours. / Lui, il restera encore deux jours.
Nous, nous avons beaucoup aimé le film. Eux l’ont trouvé trop long. / Eux, ils l’ont trouvé trop long.
Mais amies partent déjà samedi. Elles ne voulaient pas rester plus d’une semaine, contrairement à nous.

Note sur elles [...]

Le mot Elles serait prononcé avec une parenthèse haute (pause), pour montrer qu’ils s’agit d’un pronom disjoint détaché. À l’écrit, pour rendre cet effet, il faut en pratique reprendre avec le pronom conjoint : Elles, elles ne voulaient pas rester plus d’une semaine.

De mê­me, si le pronom disjoint est coordonné à un groupe nominal, dans la langue écrite la forme conjoin­te sujet n’a pas besoin d’être exprimée :

Le rapporteur et moi rédigeons un avis dans un délai d’une semaine environ (selon la disponibilité du second rapporteur).
Voici une vidéo, narrée par une charmante petite fille, que vos élèves et vous pourrez apprécier.
Pourquoi ne pas imaginer de quoi ton amoureux et toi auriez l’air en tant que mari et femme ?
Mes collègues et moi avons souhaité vous offrir un petit souvenir de votre passage dans notre maison.

Dans la langue parlée, on reprend plutôt le groupe GN + pronom par un pronom conjoint (mais la forme sans pronom conjoint est possible aussi dans la langue parlée) :

Le rapporteur et moi, nous rédigeons un avis dans un délai d’une semaine environ (selon la disponibilité du second rapporteur).
Voici une vidéo, narrée par une charmante petite fille, que vos élèves et vous vous pourrez apprécier.
Pourquoi ne pas imaginer de quoi ton amoureux et toi vous auriez l’air en tant que mari et femme ?
Mes collègues et moi, nous avons souhaité vous offrir un petit souvenir de votre passage dans notre maison.

3. Adverbes aussi et non plus

Entre le pronom de 3e personne forme disjointe employé seul devant le verbe, on peut placer les adverbes aussi ou non plus :

Lui aussi viendra.
Cela aussi a son importance.
Ça non plus, ça ne prouve rien Eux non plus ne sont pas intéressés.
Elle non plus n’a pas beaucoup changé. Hänkään ei ole kovin muuttunut. [Mais on ne pourrait pas dire *je non plus viens, avec un pronom conjoint.]

Dans les cas des pronoms de 1e et 2e personne, on place aussi et non plus après la forme disjointe, mais il faut obligatoirement exprimer le pronom conjoint :

Toi aussi, tu viendras.
Moi non plus, je n’étais pas d’accord.
Vous aussi, vous avez eu du mal à comprendre.