Vous êtes ici : Les pronoms » Les pronoms personnels » Formes réfléchies des pronoms personnels
309. Formes conjointes

1. Emploi

Les formes conjointes des pronoms réfléchis s’uti­li­sent selon les mê­mes règles que les pronoms conjoints à valeur non réfléchie en fonction d’objet direct ou in­di­rect (voir p. 257 et suivantes et p. 300). Il n’existe qu’une seule forme pour le pronom COD et le pronom COI à la 1e et à la 2e personne (comme dans le cas des pronoms employés de façon non réfléchie), mais aussi à la 3e personne (contrairement au pronom non ré­fléchi) :

Je me lave. Tu te laves. Il se lave. [laver qqn, laver qqch]
Je me demande. Tu te demandes. Il se demande. [demander à qqn]

Pour le fin­no­pho­ne, cela peut être source de bien des confusions, surtout quand il s’agit de verbes sy­no­ny­mes mais avec une cons­truc­tion dif­fé­ren­te (par exem­ple suivre qqn, succéder à qqn, tous deux seurata en finnois ) ou de verbes qui ont une cons­truc­tion dif­fé­ren­te en finnois et en français. Pour savoir dis­tin­guer les fonctions, il faut connaitre la cons­truc­tion du verbe (ce qui est avant tout un problème d’ap­pren­tis­sage du vocabulaire) :

Ils se suivent. He seuraavat toisiaan. = se COD [suivre qqn]
Ils se succèdent. He seuraavat toisiaan. = se COI [succéder à qqn]

Cette distinction peut avoir une importance par exem­ple pour l’accord du participe (p. 495) :

Ils se sont suivis. He seurasivat toisiaan.
Ils se sont succédé. He seurasivat toisiaan.

2. Ordre des pronoms

Les pronoms conjoints de sens réfléchi se placent toujours en premier, avant un autre pronom :

Il se le demande. Je me la suis achetée. Elles se les sont pardonnées.

En pratique, le deuxième pronom ne peut être qu’un pronom de 3e personne COD, car la mê­me règle est valable que pour les pronoms conjoints en général (p. 313 §2) : deux formes de pronoms qui sont toutes les deux susceptibles d’être des pronoms COI de 1e ou 2e personne ne peuvent pas figurer ensemble devant le verbe. Ainsi, on peut combiner

Je me le rappelle. Muistan sen / hänet. [1e personne COI et 3e personne COD]
Il se le rappelle. Hän muistaa sen / hänet. [3e personne COI et 3e personne COI]

mais il est impossible de dire

*Je me te rappelle [deux COI de 1e et 2e personne] ou
*Il se me rappelle [deux COI de 1e et 2e personne] : il faut uti­li­ser le verbe se souvenir de.

Il faut donc dire dire (voir §3 ci-dessous) :

Je me souviens de toi. Muistan sinut. [se souvenir de qqch/qqn, COI]
Il se souvient de moi. Hän muistaa minut. [se souvenir de qqch/qqn, COI]

3. Se rappeler et se souvenir

C’est essentiellement pour les raisons expliquées ci-dessus §2 qu’il existe en français deux verbes dif­fé­rents pour traduire le finnois muistaa. Le verbe se souvenir permet l’uti­li­sation d’objets de 1e et 2e per­son­ne pour dire muistan sinut (je me souviens de toi), ce qui est impossible avec se rappeler : les formes *Je me te rappelle ou *Vous vous me rappelez ? sont agrammaticales.

Le fait qu’en français il existe deux verbes pour exprimer l’idée du souvenir dérange les usagers franco­pho­nes eux-mê­mes. La langue courante moderne a tendance réduire cette redondance en transformant le verbe se rappeler en verbe transitif in­di­rect construit avec la pré­po­si­tion de, autrement dit sous la forme se rappeler de sur le modèle de se souvenir de : Je m’en rappelle très bien. En théorie, si on traduit Muistan hänet hyvin (donc en renvoyant à une personne) par Je m’en rappelle très bien, on commet, d’après la norme, deux « fautes » :

  1. se rappeler demande normalement un COD ;
  2. le pronom en est réservé aux non animés (p. 264 §2).

Il faudrait donc dire

Je me le rappelle. ou Je me souviens de lui.

La version « fautive » Je m’en rappelle très bien, est pourtant très courante dans la langue parlée. Elle reste cependant à éviter dans la langue écrite.