Vous êtes ici : Les pronoms » Pronoms impersonnels et indéfinis » Les pronoms indéfinis
324. Personne, nul, rien

1. Personne / rien

Personne (ei kukaan) et rien (ei mikään, ei mitään) sont les « formes négatives » de quelqu’un et quel­que cho­se. Dans une phrase négative, ils s’emploient conjointement avec l’adverbe négatif ne :

Personne n’a téléphoné.
Non, je n’ai vu personne.
Personne n’est parfait.
Elle ne voulait rien dire.
Rien ne me dérange.
Rien ni personne ne le fera changer d’avis.

Remarque : le mot personne peut aussi être un nom qui signifie en finnois henkilö, ihminen. Mais employé comme pronom indéfini, il est neutre. Il a donc la marque grammaticale du neutre, autrement dit le masculin singulier :

Personne n’était satisfait.
Personne n’est venu.

Comparer :

Cette personne est parfaite pour ce poste. personne = nom
Personne n’est parfait. personne = pronom indéfini neutre

2. Nul

Le pronom neutre nul est invariable. Il n’a pas de féminin, la forme nulle ne peut donc être que le féminin du déterminant indéfini. Il équivaut à personne dans la langue soutenue ou dans des locu­tions à caractère proverbial. Ce pronom n’est qu’une variante littéraire de personne. Il a en quelque sorte une valeur plus généralisante que personne et signifie en pratique « aucun être humain ». Le pronom nul ne peut être que sujet du verbe :

A-t-il eu raison de prendre cette décision ? Nul ne le saura jamais. Oliko hän oikeassa tehdessään sen päätöksen? Kukaan ei tule koskaan tietämään sitä.
Nul n’est censé ignorer la loi. Kaikkien oletetaan tuntevan lait.

Le pronom nul ne s’emploie que dans certains contextes et il vaut mieux éviter de l’uti­li­ser trop souvent. Le plus simple pour l’apprenant FLE est d’uti­li­ser personne.

3. Expressions idiomatiques avec rien

Il n’y a plus rien à manger. Ei ole enää mitään syötävää.
Je vais à la bibliothèque, je n’ai plus rien à lire. Käyn kirjastossa, minulla ei ole enää mitään lukemista.
Ça ne sert à rien. Se on turhaa.
Qu’est-ce que tu as retenu ? — Rien du tout. Mitä opit siitä? – En yhtään mitään.
Merci. – De rien. Kiitos.Ei mitään kiittämistä/ Ei kestä.
Ce nom ne me dit rien. Se nimi ei sano minulle mitään.
Si on allait à la plage ? – Ça ne me dit rien. Ei oikein huvita.
Ça coute trois fois rien. Sen saa melkein ilmaiseksi.
Rien de rien. Ei yhtikäs mitään.
Ce n’est pas rien. Se ei ole pikku juttu./Se on melkoinen homma.

4. Ce n’est pas rien

L’expression ce n’est pas rien, plus couramment dans la langue parlée c’est pas rien (sans ne), est une variante courante de l’expression litotétique (p. 567) plus littéraire ce n’est pas une mince affaire (se ei ole helppoa, se ei ole leikin asia), et dont les variantes plus familières sont c’est toute une histoire, c’est tout un travail. On y retrouve le sens original de rien, « [petite] chose » (voir p. 326 §4). Ce n’est pas rien cor­res­pond étymologiquement à ce n’est pas une petite chose, donc exactement au finnois se ei ole pikku­jut­tu. Remarquer que la traduction Ei se mitään serait totale­ment inadéquate. Aujourd’hui, les usagers de la langue interprètent cette expression comme une dou­ble négation (ne pas + rien = quelque chose), qui a pour effet d’annuler la négation (voir p. 568 §2 à propos de la double négation) :

ce n’est pas rien / c’est pas rien = c’est quelque chose

Cette expression c’est quelque chose s’uti­li­se d’ailleurs aussi, pour signifier qu’une tâche est difficile :

Le décollage d’étiquettes, c’est quelque chose ! Että etikettien irrottaminen osaa olla hankalaa!

On obtiendrait ainsi les variantes suivantes, du plus littéraire au plus familier :

Faire comprendre aux étudiants l’utilité de posséder un bon dictionnaire en version papier n’est pas une mince affaire.
Faire comprendre l’utilité de posséder un bon dictionnaire en papier, ce n’est pas rien.
Faire comprendre l’utilité de posséder un bon dictionnaire en papier, c’est quelque chose !