Vous êtes ici : Les pronoms » Pronoms impersonnels et indéfinis » Les pronoms indéfinis
326. Rien et personne dans des phrases non négatives

Dans certains cas, personne et rien peuvent s’uti­li­ser sans autre mot négatif dans la phrase :

1. Dans des phrases interrogatives

Personne et rien peuvent s’employer sans adverbe négatif dans les phrases interrogatives, surtout dans la langue soutenue (cons­truc­tion similaire en finnois) :

A-t-on jamais vu personne d’aussi entêté ? Onko koskaan nähty ketään niin itsepäistä?
As-tu jamais entendu rien d’aussi beau ? Oletko koskaan kuullut mitään niin kaunista?

Cet emploi n’est possible que dans les questions avec inversion. Si on pose la question avec est-ce que, les phrases équi­va­lentes seraient :

Est-ce que vous avez déjà vu quelqu’un d’aussi entêté ?
Est-ce que tu as déjà entendu quelque chose d’aussi beau ?

2. Après des verbes à sens négatif

Dans la langue soutenue, on peut uti­li­ser personne et rien seuls dans des phrases assertives affirmatives après des verbes ayant un sens négatif : empêcher, interdire, éviter, négliger, refuser etc., ou après une principale négative :

Ma promesse m’interdisait de le dire à personne. Lupaukseni esti minua kertomasta sitä kenellekään.
Il défendit expressément qu’on touchât à rien. Hän kielsi ehdottomasti koskemasta mihinkään.
Il ne me semble pas que vous prouviez rien contre moi. Ei näytä siltä, että teillä olisi mitään todisteita minua vastaan.

Dans la langue courante, on uti­li­se quelque chose / quelqu’un ou qui/quoi que ce soit (p. 328) :

Ma promesse m’interdisait de le dire à quelqu’un d’autre.
Il avait défendu expressément qu’on touche à quelque chose.
Il ne me semble pas que vous prouviez quelque chose contre moi.

3. Après des comparatifs

Personne et, plus rarement, rien peuvent s’uti­li­ser sans autre mot négatif dans des phrases affirmatives après des comparatifs :

Tu le sais mieux que personne. Sinä jos kukaan tiedät sen.
Il fait ça comme personne. Hän tekee sen paremmin kuin kukaan.
C’est beau comme rien ! [langue parlée] Se on kaunis kuin mikään voi olla.

4. Rien employé comme nom

Rien était à l’origine un nom qui vient du nom latin res (de l’accusatif rem) « chose », qui s’est gram­ma­ti­ca­li­sé en pronom. La valeur de nom subsiste dans certains emplois, où le mot rien peut s’accorder au plu­riel :

Il ne faut pas te mettre en colère comme ça pour un rien. Älä nyt suutu tuolla tavalla mokomasta asiasta!
Les petits riens qui rendent la vie agréable. Pienet asiat, jotka tekevät elämän mukavaksi.