Vous êtes ici : Les pronoms » Pronoms impersonnels et indéfinis » Les pronoms indéfinis
329. Autre chose, autrui

1. Autre chose

Le pronom autre chose est formé de l’adjectif autre et du nom chose, qui forment un groupe gram­ma­ti­ca­lisé : il n’y a pas d’article dans ce groupe et le pronom est invariable et neutre (finnois jotakin muuta), voir p. 35 §2 :

Je devais encore acheter autre chose, mais je ne sais plus quoi.
Pense à autre chose !

Le mot autre chose forme un tout indécomposable, qui a une valeur neutre et qui s’accorde comme un neutre (au masculin). On ne dit donc pas

Autre chose me parait *intéressante. mais
Autre chose me parait intéressant.

En revanche, on peut dire

Une autre chose me parait intéressante.

Le groupe une autre chose est alors un GN. Cela concerne aussi le pronom personne, voir p. 324 §1nb.

2. Autrui

Le pronom autrui est l’équi­va­lent « à référent humain » d’autre chose (toinen ihminen, joku muu [ihminen]). Il est d’un emploi très limité. Il ne s’uti­li­se que dans la langue soutenue, essentiellement dans des contextes à valeur morale (en fait autrui pourrait pratiquement se traduire par lähimmäinen) :

Il ne faut pas convoiter le bien d’autrui. Ei saa tavoitella toisen omaisuutta.
Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse. Älä tee toiselle sitä, mitä et haluaisi itsellesi tehtävän.

Il ne faut donc pas employer autrui pour traduire l’idéé du finnois joku muu « quelqu’un d’autre ». Le grou­pe joku muu se traduit les autres, d’autres gens, ou quelqu’un d’autre. La correspondance entre le finnois et le français est donc la suivante :

jokin muu = autre chose
joku  muu = quelqu’un d’autre

Les exem­ples précédents peuvent aussi se formuler de la manière suivante :

Il ne faut pas convoiter le bien des autres.
Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse à toi-mê­me.