Vous êtes ici : Les verbes » La conjugaison des verbes » Généralités
363. Les radicaux

1. Verbes réguliers

Pour obtenir les formes des verbes réguliers, il suffit de connaitre deux radicaux, celui de l’in­di­ca­tif pré­sent et celui du passé simple. Toutes les autres formes peuvent se déduire de celles-ci. Et avec les formes correspondantes d’avoir et d’être, on peut former tous les temps composés. Comment déduire le radical ?

  1. en ajoutant des terminaisons di­rec­te­ment à la forme de l’in­fi­ni­tif, on peut former le futur et le con­di­tionnel : chanter chanter ai(s) ; dormir dormirai(s), etc. (si l’in­fi­ni­tif se termine par e, cet e tombe) ;
  2. en ôtant la terminaison de l’in­fi­ni­tif, on obtient en général le radical sur lequel former le présent : chant-er chant- ; dorm-ir dorm- ; batt-re batt-, etc. ; à partir de ce radical, on peut former l’impératif, l’imparfait de l’in­di­ca­tif, le subjonctif présent ;
  3. dans le cas des verbes réguliers, le radical du passé simple se déduit de celui du présent, puisqu’il est formé en ajoutant une voyelle au radical du présent : chanter chant- chant-a- ; fin-ir fin- fin-i- ; dormir dorm- dorm-i-, etc. En général, le participe passé se forme sur le mê­me radical que le passé simple.

Le tableau suivant présente un résumé du principe général de fonc­tion­nement. Les exceptions sont assez nombreuses et ne sont pas présentées (notamment les verbes du deuxième groupe).

363. Comment trouver le radical du verbe
in­fi­ni­tif + terminaison ai, ais, etc. > futur
conditionnel
terminer-a
bâtir-ais
dormir-ez
battr-ont
in­fi­ni­tif terminaison de l’in­fi­ni­tif présent de l’in­di­ca­tif
impératif
imparfait in­di­ca­tif
subjonctif présent
termin-
dorm-
batt-
radical du présent + voyelle a i u in passé simple termin-a-
dorm-i-
batt-i-

2. Verbes irréguliers

Le plus souvent, le radical des verbes irréguliers varie au sein d’un mê­me temps, certains verbes peuvent mê­me avoir trois radicaux au sein d’un mê­me temps verbal, par exem­ple venir ou pouvoir au présent de l’in­di­ca­tif :

vien-, ven-, vienn- ; vin-
peu-, pouv-, peuv- ; pui-, puiss-, pu- etc.