Vous êtes ici : Les verbes » La conjugaison des verbes » Généralités
364. Le singulier du présent de l’in­di­ca­tif ou SPI

1. Une irrégularité régulière

Dans un grand nombre de cas, des conjugaisons qui semblent irrégulières (comme dormir, battre, etc.) n’ont d’irrégulier que les formes du singulier du présent de l’in­di­ca­tif (et de l’impératif, voir ci-dessous NB.), abrégé dans cette grammaire en SPI. Pour des raisons dues à l’évolution phonétique de la lan­gue, ces formes sont plus « courtes » ; toutes les autres formes dérivées du radical du présent conservent le mê­me radical (voir tableau ci-dessous) :

dormir : radical dorm- à toutes les formes,
sauf SPI : je dors, tu dors, il dort, radical dor- ;

battre : radical batt- à toutes les formes,
sauf SPI : je bats, tu bats, il bat, radical bat-

déduire : radical déduis- à toutes les formes,
sauf SPi : je déduis, tu déduis, il déduit, radical dédui-, etc.

Il suffit donc de faire abstraction du SPI dans un certain nombre de conjugaisons, ce qui permet de ré­dui­re considérablement le nombre des formes irrégulières.

Remarque : les formes courtes particulières du présent de l’in­di­ca­tif se retrouvent aussi au présent de l'impératif (sauf très rares exceptions). Le terme SPI désigne donc également le singulier du présent de l’im­pé­ra­tif.

2. Verbes du 3e groupe réguliers

Si on prend en compte le SPI, un grand nombre de verbes irréguliers du 3e groupe redeviennent par­fai­tement réguliers :

364. Le radical des verbes du 3e groupe
terminaisonsexem­plesconjugaison
-cons. +re rompre
entendre
rompre
Les terminaisons s’ajoutent au radical. de l’in­fi­ni­tif. Dans le cas des verbes avec radical en -d, on n’ajoute pas de t à la 3e personne du singulier.
je romps, il rompt
je perds, il perd
j’entends, il entend
nous rompons, ils rompent
nous perdons, ils perdent
nous entendons, ils entendent

SINGULIER
(SPI, forme exceptionnelle)
PLURIEL
(radical en gras)
-ir


dormir
sentir
servir
chute de la consonne finale
du radical de l’in­fi­ni­tif :
radical de base
je dors, il dort
je sens, il sent
je sers, il sert
nous dormons, ils dorment
nous sentons, ils sentent
nous servons, ils servent

-aindre
-eindre
-oindre
craindre
peindre
rejoindre
Le d de l’in­fi­ni­tif tombe
voyelle + gn-
je crains, il craint
je peins, il peint
je rejoins, il rejoint
nous craignons, ils craignent
nous peignons, ils peignent
nous rejoignons, ils rejoignent
-aitre*
connaitre*
paraitre*
radical vocalique -ai
-aiss-
je connais, il connait*
je parais, il parait*
nous connaissons, ils connaissent
nous paraissons, ils paraissent
-uire
conduire
produire
radical vocalique -ui
-uis-
je conduis, il conduit
je produis, il produit
nous conduisons, ils conduisent
nous produisons, ils produisent

*Graphies non rectifiées avec î : connaître, paraître, il connaît, il paraît. Les formes « irrégulières » (en brun) sont assez peu nombreuses. Les verbes vraiment irréguliers du 3e groupe sont présentés à part.