Vous êtes ici : Les verbes » La conjugaison des verbes » Généralités
367. Le radical du passé simple et du participe passé

1. Un radical différent

Dans le 2e groupe et dans un grand nombre de verbes irréguliers du 3e groupe, le passé simple repose sur un radical différent de celui du présent tiré de l’in­fi­ni­tif. Cependant, dans le cas de la majorité des verbes (1er grou­pe et verbes réguliers du 3e groupe), le radical du passé simple est le mê­me que celui du présent de l’indicatif. Le passé simple se caractérise par une voyelle thématique (sur laquelle on rajoute les ter­mi­nai­sons), qui varie selon les groupes :

in­fi­ni­tifprésentvoyelle passé simple
chant-ernous chant-onsa / ètu chant-a-s, ils chant-è-rent
fin-irnous finiss-onsitu fin-i-s
batt-renous batt-onsitu batt-i-s
cour-irnous cour-onsutu cour-u-s
ven-irnous ven-onsintu v-in-s

Le passé simple et le participe passé sont en général formés sur le mê­me radical consonantique. La voyelle thématique peut être la mê­me que celle du passé simple ou varier :

groupepassé simpleparticipe passé
1-a-
2-i--i
3-i-, -u-, -in--i, -u

Dans le 3e groupe, il y a éga­le­ment des participes passés terminés par une consonne (s ou t).

2. Formes du passé simple

Les formes du passé simple et du participe passé sont les suivantes (groupe par groupe) :

1er groupe. Le radical du passé simple/participe passé est le mê­me que celui de l’in­fi­ni­tif ; la voyelle thé­ma­tique est a/è et é :

march-er → je marchai, marché
jou-er → il joua, joué
étudi-er → nous étudiâmes, étudié
appel-er → ils appelèrent, appelé.

Le participe passé des verbes en -éer est donc terminé par le groupe -éé :

créer → créé
agréer → agréé etc.

2e groupe. Le radical du passé simple/participe passé est le mê­me que celui de l’in­fi­ni­tif (et non pas celui du présent, en  -iss-). La voyelle thématique est i au passé simple comme au participe passé :

roug-ir → je rougis / rougi
gross-ir → vous grossîtes / grossi
atterrir → elles atterrirent / atterri etc.

3e groupe. Le radical du passé simple est variable et les terminaisons vocaliques aussi, la terminaison du participe passé peut être vocalique (-i, -u) ou consonantique (-s, -t).

Dans le 3e groupe, la grande majorité des verbes a un radical de passé simple en -i. Seuls les verbes réguliers en  -aitre et un certain nombre de verbes irréguliers en -oir et voyelle + re ont un radical en -u : lire, plaire, savoir, pouvoir, moudre etc. Les verbes venir et tenir on un radical nasal (tin-, vin−).

3. L’imparfait du subjonctif

L’imparfait du subjonctif se forme régulièrement sur la voyelle radicale du passé simple, quauel on ajoute des terminaisons en ‑ss-, sauf à la 3e personne du singulier (voir tableau 351b et p. 362 §2) :

367. Formation de l’imparfait du subjonctif
infinitif passé simple imparfait du subjonctif
préparer il prépara que je préparasse qu’il préparât que nous préparassions
manger il mangea que je mangeasse qu’il mangeât que nous mangeassions
rougir il rougit que je rougisse qu’il rougît que nous rougissions
prendre il prit que je prisse qu’il prît que nous prissions
croire il crut que je crusse qu’il crût que nous crussions
tenir il tint que je tinsse qu’il tînt que nous tinssions

Ne pas confondre les formes avec accent circonflexe de la 3e personne du singulier avec celles du passé simple (p. 363 §2). Voir un exem­ple de texte avec imparfaits du subjonctif p. 631 §3.