Vous êtes ici : Les verbes » La conjugaison des verbes » Verbes du 3e groupe
385. Verbes en -ir

1. Caractéristiques

Dans le 3e groupe, le radical des verbes réguliers en -ir est le mê­me que celui de l’in­fi­ni­tif, alors que dans le 2e groupe, il est en -iss-. Dans ces verbes du 3e groupe, on obtient le radical en enlevant la terminaison -ir de l’in­fi­ni­tif. Dans les verbes en -ir réguliers du 3e groupe, le radical se termine toujours par deux con­son­nes : part-ir, sent-ir, serv-ir, dorm-ir, ment-ir. La seule particularité « exceptionnelle » de cet en­sem­ble de verbes est justement qu’au singulier de l’in­di­ca­tif présent et de l’impératif (SPI, voir p. 364), la deuxiè­me consonne tombe (elle est d’ailleurs bel et bien « tombée » pour des raisons dues à l’évolution de la langue). Les terminaisons se placent sur la consonne restante : je par-s, tu sen-s, dor-s, il ser-t. Toutes les autres formes conservent les deux consonnes :

nous part-ons [pluriel de l’in­di­ca­tif présent],
que je part-e [subjonctif présent singulier et pluriel],
il part-ait [imparfait singulier et pluriel],
sent-ant [participe présent],
ils ment-irent [passé simple] etc.

Voir le tableau de conjugaison de servir p. 910. Comme on le constate en examinant le tableau, si on ex­cep­te les formes du singulier du présent de l’in­di­ca­tif et de l’impératif, il s’agit d’une conjugaison par­fai­tement régulière. En remplaçant le radical serv- par dorm-, sent-, etc., on obtient la conjugaison des ver­bes dormir, sentir, etc.

Le radical vocalique du passé simple est -i-, et le participe passé est aussi en -i :

dormir : je dors, tu dors, il dort, nous dormons, que je dorme, dormi
partir : je pars, tu pars, il part, nous partons, que je parte, parti
sentir : je sens, tu sens, il sent, nous sentons, que je sente, senti
sortir : je sors, tu sors, il sort, nous sortons, que je sorte, sorti
mentir : je mens, tu mens, il ment, nous mentons, que je mente, menti 

2. Autres verbes de ce type

Desservir, consentir, démentir, partir, pressentir, ressentir, se repentir et leurs composés repartir, ressortir etc. se conjuguent sur le mê­me modèle.

Il existe deux verbes repartir, qui ont un sens différent : repartir « partir de nouveau » lähteä uudestaan et repartir « répondre, rétorquer » tokaista, vastata. Tous les deux se conjuguent sur le modèle de partir. Cependant, repartir dans le sens de « partir de nouveau » uti­li­se l’auxiliaire être, alors que son homonyme repartir « répliquer, répondre » se conjugue avec avoir. Dans ce sens de « répliquer », le verbe s’uti­li­se surtout dans la langue écrite et est de toute façon très rare aux formes composées.

3. Exceptions

Les verbes en -ir du 3e groupe qui ne se conjuguent pas de cette façon sont faciles à retenir, car ils forment des groupes facilement reconnaissables :