Vous êtes ici : Les verbes » La conjugaison des verbes » Verbes du 3e groupe
387. Verbes en -aitre

1. Caractéristiques

Le radical de base de ces verbes est en -aiss-. Comme dans le cas des verbes réguliers en -ir, ce n’est qu’aux formes du singulier de l’in­di­ca­tif présent et de l’impératif qu’il y a des formes « courtes » excep­tion­nelles (SPI, p. 364), ailleurs aux formes simples on trouve partout le mê­me radical -aiss-, sauf au passé simple et par­ticipe passé, formés sur un radical différent. Au futur et au conditionnel, comme pour les autres verbes en -re, on enlève l’e pour ajouter les terminaisons. Ces verbes ont deux particularités :

Voir le tableau de conjugaison de paraitre p. 913. Autres verbes de ce type :

apparaitre, connaitre, disparaitre, reparaitre, reconnaitre, transparaitre, comparaitre, méconnaitre

2. Exceptions

Les exceptions sont peu nombreuses :

a. Le verbe paitre (olla laitumella) a aussi une conjugaison parfaitement régulière, mais ne s’uti­li­se qu’à quel­ques temps (in­fi­ni­tif, présent et imparfait de l’in­di­ca­tif) ; c’est un verbe littéraire d’un emploi très limité. Le participe de paitre est identique à celui de pouvoir : pu. uti­li­sé autrefois notamment dans le vo­ca­bu­lai­re de la fauconnerie, il est rarissime dans la langue courante moderne. En revanche, le participe de re­pai­tre, repu, est fréquent et signifie « ras­sa­sié » (kylläinen).

b. Le verbe naitre se conjugue tout à fait régulièrement sur le modèle de paraitre (radical de base naiss-) aux temps autres que le passé simple, qui est formé sur radical irrégulier naqui-, et au participe passé, irrégu­lier,  :

in­di­ca­tif présentfuturpassé simplesubjonctif présentparticipe présent
1. sgnaisnaitrainaquisnaissenaissant
3. sgnaitnaitranaquisnaisseparticipe passé
1. pl. naissonsnaitronsnaquîmesnaissions
3. pl.naissentnaitrontnaquirentnaissent

3. Croitre

On peut éga­le­ment ranger dans la catégorie des verbes en -aitre le verbe croitre, car, si on remplace l’a par un o, il se conjugue exactement de la mê­me manière que paraitre avec un radical de base en -oiss- (au lieu d’aiss-) et une forme courte au SPI. Les formes de ce verbe portent un circonflexe au singulier du présent de l’in­di­ca­tif, à toutes les formes du passé simple et à la forme du masculin du participe passé, pour qu’on ne les confonde pas avec les formes correspondantes du verbe croire. À l’imparfait du sub­jonctif, on peut écrire (graphie moderne) crusse, crusses, crût, crussions, crussiez, crussent ou (graphie classique) avec un ac­cent cir­con­flexe à toutes les formes crûsse, crûsses, crût, crûssions, crûssiez, crûssent. Le tableau suivant pré­sente la conjugaison en orthographe moderne :

in­di­ca­tif présentfuturpassé simplesubjonctif présentparticipe présent
1 sg.croîscroitraicrûscroissecroissant
2 pl.croîscroitrascrûscroisses
3 sg.croîtcroitracrûtcroisseparticipe passé
1 pl.croissonscroitronscrûmescroissionscrû
2 pl.croissezcroitrezcrûtescroissiez
3. plcroissentcroitrontcrûrentcroissent

Se conjuguent sur le mê­me modèle : accroitre, décroitre.