Vous êtes ici : Les verbes » Valeur des temps, modes et voix  » Valeur des temps verbaux de l’indicatif
407. Le présent

1. Valeurs temporelles

Dans l’ensemble, le présent de l’in­di­ca­tif s’uti­li­se de façon similaire en finnois et en français. On peut ainsi dis­tin­guer les valeurs suivantes :

– momentané : l’énonciation (p. 500) se situe au mê­me moment que l’action décrite par le verbe :

Le chien aboie, quelqu’un est la porte.
Il commence à pleuvoir.
Les enfants jouent dans la cour.

– perfectif : l’action s’étend dans le futur au-delà de l’énonciation (ce que le finnois marque en général par un partitiivi si le verbe a un objet direct)  :

Ne me dérange pas, je répare le grille-pain.
Qu’est-ce que tu fais ? – Je lis un roman.

 – on retrouve ce présent avec des verbes qui indiquent un état de fait sans aucune considération tem­po­rel­le :

J’ignore complètement son nom.
Ils habitent à Lyon.

2. Valeurs non temporelles

– le présent générique s’uti­li­se pour exprimer les vérités générales, les maximes, les théorèmes, les faits d’expérience :

Le Soleil fait le tour complet de la Galaxie en environ 225 millions d’années.
Le kangourou fait partie des marsupiaux.
Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.

– présent d’habitude :

 Je ne bois pas d’alcool.
Il porte des lunettes.

– le présent prescriptif s’uti­li­se pour exprimer des règles, des prescriptions de toute sorte :

Les enfants ne parlent pas à table, se borna-t-il à dire.
Le champagne se boit frappé.
Ce médicament se prend à jeun.

Toutes ces valeurs se retrouvent dans le présent en finnois.