Vous êtes ici : Les verbes » Valeur des temps, modes et voix  » Le futur
424. Le futur antérieur

1. Forme et valeur

Le futur simple sert aussi à former le futur antérieur (futur simple de l’auxiliaire + participe passé), qui exprime l’antériorité d’une action par rapport à une action future :

Quand tu rentreras du Québec, nous aurons déjà emménagé dans notre nouvelle maison.

Le futur antérieur s’uti­li­se essentiellement dans les propositions cir­cons­tan­cielles de temps après les con­jonctions quand/lorsque, dès que/une fois que, plus rarement après que. Il s’emploie quand le temps de la principale est au futur simple ou a une valeur future, qui peut être exprimée par exem­ple par un pré­sent et un adverbe ou par un impératif (qui implique qu’on exécute une action qui n’est pas encore ac­com­plie) :

Quand tu auras terminé le rapport, envoie-le à la secrétaire par courriel.
Les amendements aux dispositions du présent article et aux dispositions des articles ci-après ne prendront effet que lorsqu’ils auront été acceptés par tous.

En finnois, pour rendre l’idée du futur antérieur français, on uti­li­se le parfait (perfekti), éventuellement accompagné d’un adverbe comme sitten, qui exprime l’idée de futur :

(1) Yleiskaava, sitten kun se on hyväksytty, selkiinnyttää rantarakentamisen tilanteen.
Le schéma directeur, une fois qu’il aura été adopté, clarifiera la situation de l’aménagement des rives.

Le futur simple dans la principale est nécessaire ici pour exprimer l’idée de futur, le schéma directeur n’ayant pas encore été adopté. Avec un présent, cette phrase aurait une valeur générale :

(1) Une fois que le schéma directeur a été adopté, il clarifie la situation de l’aménagement des rives.
Yleiskaava, kun se on hyväksytty, selkiinnyttää yleensä rantarakentamisen tilanteen.

De mê­me dans l’exem­ple suivant :

(2) Sitten kun olette jo vähän pidemmällä, voitte kokeilla hieman monimutkaisempia toimintoja.
Une fois que vous aurez progressé un peu, vous pourrez essayer des fonctions un peu plus compliquées.

Le futur simple dans la principale est nécessaire ici pour exprimer l’idée de futur. Au présent, cette phrase aurait une nuance de condition ou de conséquence :

(2) Quand vous avez progressé un peu, vous pouvez essayer des fonctions un peu plus compliquées.
Kun olette jo vähän pidemmällä, pääsette kokeilemaan hieman monimutkaisempia toimintoja

2. Équivalents en finnois

En général, il est assez facile de savoir, à partir du finnois, dans quel cas il faut uti­li­ser le futur antérieur en français. Le parfait finnois (perfekti) correspond à un futur antérieur en français :

Quand tu auras fini ton travail, on partira.
Quand vous rentrerez, nous serons déjà partis.
Sitten kun olet saanut työsi valmiiksi, lähdemme.
Kun saavutte kotiin, olemme jo lähteneet.

Cependant, le perfekti peut aussi se traduire par un passé composé, si le futur de la principale est exprimé par un présent (souvent la proposition cir­cons­tan­cielle indique une condition future et suffit à faire inter­préter le présent de la principale comme un futur) :

Quand tu as fini, on part. Sitten kun olet valmis, lähdetään.

Ainsi on peut imaginer deux cas d’emploi différent d’une mê­me phrase, en fonction du contexte :

Quand ils ont fini de manger, ils font la sieste.

  1. quand ils (par exem­ple les petits enfants de la crèche) ont fini de manger, ils font habituellement la sieste ;
  2. le moniteur d’un groupe de jeunes enfants en excursion donne des instructions à un collègue pour l’organisation de l’emploi du temps : « quand ils (les enfants du groupe) auront fini de manger, ils devront faire la sieste ». Le futur est exprimé implicitement par la situation d’ordre (impératif) donné à quelqu’un. Dans ce cas-là, on pourrait aussi uti­li­ser le futur simple (et le futur antérieur dans la sub­or­don­née) :

Quand ils auront fini de manger, ils feront la sieste.