Vous êtes ici : Les verbes » Valeur des temps, modes et voix  » Le futur
428. Valeurs modales du futur simple et périphrastique

On emploie éga­le­ment le futur simple et antérieur et le futur périphrastique pour exprimer des valeurs qui n’expriment di­rec­te­ment l’idée de futur. C’est ce qu’on appelle en général les valeurs modales du futur.

1. Le futur d’atténuation

Le futur d’atténuation (variante du futur de politesse) est un présent déguisé (p. 408) ; il a souvent comme équi­va­lent en finnois le conditionnel :

Je vous ferai remarquer que ces exem­ples sont tous originaux.
Haluaisin huomauttaa, että kaikki esimerkit ovat uusia.
À cela, je répondrai que vous n’avez pas tout à fait tort.
Tähän vastaisin, että ette ole aivan väärässä

2. Le futur conjectural

Le futur conjectural exprime une hypothèse. Il équivaut pour la forme et pour le sens au potentiel finnois lienee. Mais dans la lan­gue courante, la forme simple (futur simple) est pratiquement inusitée (comme son équi­va­lent lie­nee, sanonee dans la langue courante en finnois). À la place, on uti­li­se le verbe devoir ou un ad­ver­be. Il vaut mieux donc éviter d’abuser du futur simple conjectural dans la langue parlée. :

On tourne autour de la maison ? Ce sera quelque rôdeur.
J’entends du bruit dans le jardin. Ce sera le chien qui fouille dans les buissons.
langue courante :
C’est peut-être / sans doute un rôdeur
Ça doit être le chien qui fouille dans les buissons. / C’est sans doute le chien qui fouille dans les buissons.

En revanche, le futur conjectural exprimé par le futur antérieur est fréquent dans la langue moderne. Dans la langue parlée, il reste cependant d’un usage limité :

Pierre n’est pas encore arrivé ; il aura eu un empêchement de dernière minute. [langue courante : il a dû avoir un empêchement de dernière minute.]
Elle a de nouveau oublié de venir. Elle se sera trompée de jour, pour changer ! [langue courante : Elle a dû se tromper de jour...]

3. Le futur de politesse

Le futur de politesse sert à formuler un ordre de façon moins directe que l’impératif :

Vous me montrerez la première version de votre mémoire demain, d’accord ?
Tu me passeras tes notes, après, si tu veux bien.
Quand tu gouteras la tarte, tu m’en laisseras un peu.
Vous me rapporterez des souvenirs, hein ?

On trouve notamment cette valeur dans les recettes de cuisine :

Disposer en couronne sur la table de la farine tamisée, émietter au centre de la levure, dont la quantité sera sub­or­don­née à la température. [...] Ces additions seront faites lentement.

Voir également les valeurs injonctives du futur périphrastique p. 427 §4.