Vous êtes ici : Les verbes » Valeur des temps, modes et voix  » Le subjonctif
437. Le subjonctif par attraction

1. Généralités

Souvent, le subjonctif ne serait pas de règle dans la cons­truc­tion où il est uti­li­sé, mais il est amené par attraction d’un verbe antérieur au subjonctif, notamment après bien que ou il faut que :

Bien que Furetière prétende que l’année 1629 ait été l’année des longues perruques...  [forme attendue : a été l’année]
Bien que moi je pense qu’il ait raison.... [forme attendue : qu’il a raison].
Bien qu’il soit évident que le français moderne n’ait pas de déclinaisons...  [forme attendue : n’a pas de déclinaison].
Pensez-vous que je ne sache pas ce qu’il veuille dire ? [forme attendue : ce qu’il veut dire].

Même s’il règne un certain flottement chez les usagers quant à l’acceptabilité de ces subjonctifs par attraction, ils doivent en principe être évités dans la langue écrite soignée.

2. Cas des constructions clivées

En revanche, quand le verbe être dans la cons­truc­tion clivée c’est … qui/que est au subjonctif, ce subjonctif entraine quasi automatiquement un subjonctif par attraction dans la proposition introduite par le relatif, et dans ce cas le subjonctif par attraction n’est pas perçu comme fautif : 

Il se peut que ce soit nous qui partions.
Il faut que ce soit vous qui le lui disiez. 
Nous ne sommes mê­me plus très sûrs que ce soit vous qui ayez commencé.

3. Complétives

Parfois on trouve un subjonctif par attraction dans les complétives (p. 663 §2). Le mode attendu est l’in­di­ca­tif, mais un élément de la phrase entraine un subjonctif par analogie avec des cons­truc­tions similaires :

J’aimerais faire part de ma satisfaction devant le fait que la proposition ait été modifiée par la commission des transports [satisfaction = je suis satisfaite que, d’où le subjonctif]. Haluaisin lausua tyytyväisyyteni siitä, että ehdotus on muutettu liikennevaliokunnassa.
Avez-vous quelque chose contre le fait que nous procédions d’abord à certaines vérifications ? [avoir quelque chose contre = être opposé à ce que, d’où le subjonctif.] Onko teillä jotakin sitä vastaan, että teemme ensin tiettyjä tarkistuksia?

Dans la phrase suivante [relevée dans un rapport parlementaire], le subjonctif est en principe à la limite de la grammaticalité, mais l’usage est relativement flottant dans ce domaine :

Cela se voit notamment dans le fait que des sommes énormes soient restés inuti­li­sés [on attendrait plutôt l’in­di­ca­tif sont restées]. Se näkyy mm. siitä, että valtavia summia on jäänyt käyttämättä.

On trouve également de nombreux cas de subjonctif par attraction (ou par analogie) dans les complétives dépendant d’un verbe à la forme négative ou de sens négatif. Voir p. 666.