Vous êtes ici : Les verbes » Valeur des temps, modes et voix  » Le passif
447. Transformation des cons­truc­tions avec sujet apparent

1. Une transformation impossible

Quand un verbe intransitif ou impersonnel est uti­li­sé avec un sujet apparent, le pronom il qui sert de marque de 3e personne devant le verbe (= le sujet apparent) ne peut pas être trans­for­mé en agent du verbe passif, puisque ce n’est pas le véritable sujet du verbe, mais une simple marque morphologique de 3e personne. Le verbe ne peut pas non plus être mis au passif :

Il manque plusieurs pages. → transformation passive impossible

2. Falloir ne peut pas être passivé

L’erreur fréquente chez les fin­no­pho­nes est de construire il faut comme un auxiliaire d’un verbe passif, et de dire par exem­ple **Cette phrase faut être répétée, qui est totalement agrammatical. L’erreur consiste à assimiler falloir à un auxiliaire modal comme pouvoir ou devoir et elle est due à l’influence du finnois, qui uti­li­se des cons­truc­tions identiques dans le cas de certains verbes impersonnels :

(a) Tämä lause voidaan toistaa. Cette phrase peut être répétée.
(b) Tämä lause pitää toistaa. Cette phrase doit être répétée.
(c) Tämä lause täytyy toistaa. **Cette phrase faut être répétée.

En français, les formes correctes possibles pour la phrase (c) sont :

Cette phrase doit être répétée. ou Il faut répéter cette phrase.

En effet, le verbe impersonnel il faut ne peut pas être transformé en passif, parce que falloir n’est pas un verbe transitif direct : dans la cons­truc­tion il faut aborder ce problème avec pru­dence, le GN ce problème est le COD du verbe aborder, pas de falloir. Toute la cons­truc­tion in­fi­ni­tive aborder ce problème avec prudence est le sujet réel de falloir (voir faq p. 349). La trans­for­ma­tion passive se fera donc par exem­ple avec une proposition complétive :

Il faut aborder ce problème avec prudence. → Il faut que ce problème soit abordé avec prudence.
Il faut suivre cet exem­ple. → Il faut que cet exem­ple soit suivi.
Il aurait fallu respecter les consignes de sécurité. → Il aurait fallu que les consignes de sécurité soient respectées.
Il ne faut plus retarder l’adoption de ces mesures. → Il ne faut pas que l’adoption de ces mesures soit encore retardée.

L’autre solution, plus simple, est d’uti­li­ser devoir avec un in­fi­ni­tif passif :

Il faut aborder ce problème avec prudence. → Ce problème doit être abordé avec prudence.
Il faut suivre cet exem­ple. → Cet exem­ple doit être suivi.
Il aurait fallu respecter les consignes de sécurité. → Les consignes de sécurité auraient dû être respectées.
Il ne faut plus retarder l’adoption de ces mesures. → L’adoption de ces mesures ne doit plus être retardée.