Vous êtes ici : Les verbes » Valeur des temps, modes et voix  » Le passif
450.  Exem­ple de cons­truc­tion avec passif impersonnel : donner

1. Exem­ple avec le verbe donner au passif

Le verbe donner peut s’employer de façon impersonnelle dans le sens de « suoda ». Il est alors suivi soit d’un COD GN (ce qui est possible en finnois aussi), soit d’un COD in­fi­ni­tif (cons­truc­tion inexistante en finnois). Dans ce cas, l’in­fi­ni­tif COD est précédé du subordonnant de :

Il lui a été donné un grand privilège.
Hänelle suotiin suuri etuoikeus.
Il m’a été donné de participer à un débat très intéressant.
Minulle suotiin/Minulle tarjoutui mahdollisuus osallistua hyvin mielenkiintoiseen keskusteluun.

Il ne faut pas interpréter la forme Il lui a été donné un grand privilège comme un passif de donner dont il serait le sujet ! (Hänelle suotiin suuri etuoikeus → il a été donné un grand privilège, voir p. 450). Le sujet il est un pronom impersonnel. Pour traduire osallistujille suotiin suuri etuoikeus, on peut uti­li­ser soit un verbe actif avec sujet on, soit le passif impersonnel :

On a accordé un grand privilège aux participants.
avec pronom :
On leur a accordé un grand privilège.

Il a été accordé un grand privilège aux participants.
avec pronom :
Il leur a été accordé un grand privilège.

Mais il est impossible de construire sur le modèle des phrases suivantes, qui sont des formes com­plè­tement agrammaticales :

**Les participants ont été accordé un grand privilège.
avec pronom :
**Ils ont été accordé un grand privilège.

2. Variante avec ce

À la forme négative, on trouve la variante avec pronom impersonnel ce :

Ce n’est pas donné à tout le monde de faire un swing à la Tiger !
Ce n’est pas donné à n’importe qui de se qualifier pour une finale olympique du 800 m.
Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir comprendre une autre culture, et personne ne vous en tiendra rigueur.

La forme ce ne s’emploie pas à la forme affirmative (**Ce lui a été donné de participer...).