Vous êtes ici : Les verbes » Infinitif, participe et gérondif » Le participe et le gérondif
485. La cons­truc­tion comme + participe

1. Description

Le participe (présent ou passé) peut s’uti­li­ser après la conjonction comme dans des cons­truc­tions qui n’ont pas d’équi­va­lent direct en finnois, et qui sont très répandues en français. Le plus souvent, le par­ti­ci­pe in­tro­duit par comme forme une sorte de proposition participiale qui est en fonction d’attribut de l’ob­jet, sou­vent après des verbes comme considérer, tenir pour, ou des verbes similaires :

D’après cette enquête, le français est considéré comme étant en crise.
L’Académie française est une institution qui définit sa fonction comme étant de veiller sur la langue française.
Dans le domaine du vocabulaire, il y a toute une série de mots, notamment des adverbes, qui sont couramment employés dans la langue de tous les jours et ne sont mê­me pas sentis comme étant de la langue parlée par une grande partie des usagers de la langue.
Le finnois est souvent présenté à tort comme étant très difficile à apprendre.
Le fait qu’une langue soit liée aussi à une culture peut être une des raisons pour laquelle le français est considéré comme étant menacé.
La forme ça est souvent catégorisée comme appartenant à la langue parlée.
Cinq associés sont désignés par l’expert comme faisant partie des 40 meilleurs avocats de moins de 40 ans.
Quand peut-on considérer un enregistrement comme faisant partie du domaine public ?
L’ordre de quitter le territoire doit être considéré comme ayant été pris à la date à laquelle des instructions ont été envoyées au bourgmestre.
L’État doit donc être regardé comme ayant obtenu satisfaction.
Le Samsung est présenté comme n’ayant pas assez de ram.
Seulement 1 % des espèces d’oiseaux sont classées comme n’ayant pas assez de données pour être évaluées.
Les responsables régionaux sont perçus comme n’ayant pas assez d’autonomie de décision.
La Turquie et Chypre, bien que géographiquement périphériques ou proches du Moyen-Orient, se considèrent elles-mê­mes comme faisant partie de l’Europe.

2. Omission possible de l'auxiliaire

Si le participe est simplement la forme étant du verbe être et que l’attribut est un adjectif, le participe étant peut être omis, surtout après le verbe considérer :

Le français est considéré comme menacé dans certaines anciennes régions francophones.
Le finnois est souvent présenté à tort comme très difficile à apprendre.

En revanche, on ne pourrait pas faire la transformation suivante :

Le français est considéré comme étant en crise. →
*Le français est considéré comme en crise.

On ne peut pas supprimer étant car en crise est un groupe pré­po­si­tionnel, pas un adjectif. Si le participe d’être est à un temps composé ou à la forme négative, il est obligatoirement exprimé, de mê­me, évi­dem­ment, si le participe est un autre verbe qu’être (voir exem­ples ci-dessus §1).

3. Valeur de cir­cons­tan­cielle causale

La cons­truc­tion comme + participe s’uti­li­se aussi comme une sorte de proposition participiale qui ne peut pas s’interpréter comme un attribut de l’objet, mais comme une participiale cir­cons­tan­cielle ex­pri­mant la cause :

Kaspersky a été sélectionné comme faisant partie des gagnants du concours international.
Après le nettoyage de certaines choses, parfois je peux enregistrer le DVD, ou alors il s’arrête à mi-chemin de la gravure, et l’ordinateur le rejette comme n’ayant pas assez de mémoire, je n’y comprends rien.
On a souvent vu critiqué ce modèle comme n’ayant pas assez de fonc­tion­nalités.
Cette méthode a été abandonnée comme n’étant plus assez efficace.
Il distribua tous ses livres et tout son mobilier, comme ne pouvant plus lui être utiles.