Vous êtes ici : Les verbes » Infinitif, participe et gérondif » Le participe et le gérondif
486. Le participe uti­li­sé comme adjectif ou nom

1. Le participe adjectif

Tout comme en finnois, de nombreux participes présents ou passés sont devenus en français des adjectifs ou des noms. Le participe présent ou passé uti­li­sé comme adjectif s’accorde avec le nom auquel il se rap­por­te :

une attitude irritante ärsyttävä asenne
un documentaire passionnant kiehtova dokumenttielokuva
un roman barbant pitkästyttävä romaani
une maison accueillante viihtyisä koti
une lettre ouverte avoin kirje
une eau glacée jäinen vesi
des spectateurs émus liikuttuneita katsojia
les feuilles mortes kuolleet lehdet

Ne pas confondre l’adjectif et le participe présent. Le participe présent, qui peut avoir un COD, reste inva­ria­ble :

une auberge accueillante
une auberge accueillant des hôtes de marque maaseutuhotelli, jossa käy tärkeitä vieraita
des découvertes passionnantes jännittäviä löytöjä
des découvertes passionnant les chercheurs tutkijoita kiehtovia löytöjä
Les produits vieillissants doivent être remplacés. Vanhenevat tuotteet on vaihdettava uusiin.
Les produits vieillissant rapidement sont une menace pour la valeur de nos stocks. Nopeasti vanhetuvat tuotteet ovat uhka varastomme arvolle.

2. Graphie

Le participe présent uti­li­sé comme adjectif est en général à la forme qu’il a quand il est uti­li­sé comme par­ticipe : dépendant, attachant, vacillant, brillant etc. Quand le radical du verbe est en -c ou en -g, le par­ticipe pré­sent a la forme du radical du verbe conjugué avec u intercalaire (fatiguonsfatiguant, con­vainquonsconvainquant), tandis que la forme adjectif est sans u :

participeadjectif
en convainquant vakuuttaen, vakuuttamalla convaincant vakuuttava
en communiquant yhdistäen, yhdistämällä communicant yhteydessä oleva, yhtyvä
en provoquant yllyttäen, yllyttämällä provocant tahallisesti ärsyttävä, yllyttävä
en suffoquant tukehtuen, tukehtumalla suffocant tukahduttava
en vaquant hoitaen, hoitamalla vacant avoin, vapaa
en fatiguant väsyttämällä, väsyttäen fatigant väsyttävä, rasittava
en intriguant kummastuttaen intrigant oudoksuttava, kummastuttava

Cet u intercalaire uti­li­sé dans la forme du participe est inutile pour la prononciation (fatiguant et fatigant se prononcent de la mê­me manière), mais il est uti­li­sé dans la conjugaison pour maintenir la mê­me forme du radical dans tout le paradigme du verbe (fatiguer, fatigues, fatiguons, fatiguais, fatiguant etc.).

D’autres adjectifs ont une forme en -ent (ce sont des mots dérivés de participes latins en -ens), qui se pro­non­ce comme le participe, mais qu’il ne faut pas con­fon­dre avec celui-ci :

participeadjectif
négligeant laiminlyödennégligent huolimaton
précédant edeltäenprécédent edellinen
divergeant erotendivergent erilainen
émergeant nousten pinnalleémergent uusi

Cette liste n’est pas limitative. Autres exem­ples plus rares : immergent, coïncident etc. Sur l’accord du participe passé uti­li­sé comme adjectif, voir p. 496.

3. Le participe uti­li­sé comme nom

De nombreux participes présents ou passés sont employés comme noms :

un négociant tukkukauppias, des produits
un antioxydant, le fini viimeistely, un brillant briljantti
le commandant majuri, un commerçant

Comme dans le cas des participes présents uti­li­sés comme adjectifs, il existe quelques participes présents employés comme noms formés sur un verbe dont le radical est en -c ou en -g et dont l’orthographe est dif­fé­ren­te de la forme verbale :

participenom
en fabriquant valmistaen, valmistamallaun fabricant valmistaja
en naviguant navigoiden, navigoimallaun navigant lentohenkilökuntaan kuuluva henkilö
en intriguant vehkeilemälläun intrigant vehkeilijä

Certains noms ont une terminaison en -ent qui se prononce de la mê­me manière que le participe présent en -ant :

participenom
adhérant tarttuenadhérent jäsen
équivalant à qch vastaten jtakéqui­va­lent de qch jnk vastine
précédant edeltäenprécédent ennakkotapaus
résidant asuenrésident asukas
présidant johtaenprésident puhemies

Il faut éviter de confondre les formes verbales avec les noms :

Présidant la réunion du comité de coordination, le président du Parlement a pris connaissance des activités de l’ONG.
Ce sondage d’opinion a été réalisé par la Commission auprès d’un échantillon de 15 000 personnes résidant dans l’UE.

De plus, il faut se rappeler que le participe est invariable. On écrira donc :

des résidents temporaires résidant en France

Attention aussi aux adjectifs ou noms qui font penser à des participes présents, mais qui n’en sont pas en français moderne (ce sont d’anciens participes latins en -ens) : décadent, dissident, antécédent.