Vous êtes ici » La phrase » 14. L’énonciation et la phrase » A. Énonciation, phrase et ordre des mots
506. La place des différents éléments dans la phrase

1. Place du com­plé­ment cir­cons­tan­ciel et de l’adverbe

Le com­plé­ment cir­cons­tan­ciel (CC) peut en principe se placer librement dans la phrase. Il se place no­tam­ment assez souvent en tête de phrase (voir p. 209) :

Dans notre maison, il y a deux étages.
Avec tout leur équipement, ils sont partis pour la montagne.

En général, la place du com­plé­ment cir­cons­tan­ciel dépend de l’information que l’on veut donner. Com­pa­rer :

Nous partons en voyage dans deux semaines.
Dans deux semaines, nous partons en voyage.

La première phrase répond à la question Quand partez-vous en voyage ?, tandis que la deuxième répond à la question Qu’est-ce que vous faites dans deux semaines ? Si la phrase compte plusieurs CC, leur place respective dépend du sens (comme en finnois), mais n’a souvent pas de grande influence sur le sens géné­ral de la phrase :

Il y avait très peu de familles avec des enfants sur le bateau avant-hier.
Avant-hier, sur le bateau, il y avait très peu de familles avec des enfants.
Sur le bateau, avant-hier, il y avait très peu de familles avec des enfants.

Le propos reste de toute façon : il y avait très peu de familles avec des enfants.

Remarque : le problème de la place de l’adverbe est traité en détail p. 180.

2. Place du pronom conjoint

Alors qu’en finnois le pronom objet occupe la mê­me position que le GN objet, en français il se place habi­tuellement devant le verbe, ce qui est source de nombreuses dif­fi­cul­tés pour les apprenants FLE :

J’ai prêté le livre à mon ami. Lainasin kirjan ystävälleni.
Je le lui ai prêté. Lainasin sen hänelle.

3. Mots pouvant se placer entre le sujet et le verbe

Entre le sujet et le verbe, on ne peut placer qu’un pronom conjoint le, la, les, lui, leur, y, en (p. 300 §3) et/ou l’adverbe négatif ne. La place des pronoms rien (p. 325) et tout (p. 334) obéit à des règles par­ti­cu­liè­res. Contrairement au finnois et à l’anglais, on ne peut pas placer d’autre adverbe que ne entre le sujet et le verbe (p. 180 §5). Cependant, entre la forme disjointe du pronom de 3e personne lui elle eux elles et le ver­be, on peut placer les adverbes aussi ou non plus :

Lui aussi viendra.
Eux non plus ne sont pas intéressés.

4. Mots pouvant se placer entre le pronom relatif et le verbe

Entre le pronom relatif et le verbe, on peut placer un pronom, un com­plé­ment cir­cons­tan­ciel ou une pro­po­sition :

Ce sont là des questions qui, souvent, divisent les opinions.
Elle voulait aller en Inde avec un ami qui, lui, ne voulait pas.
Nous allons ce soir au concert, qui, je vous le rappelle, commence à 21 heures.
Ils n’ont toujours pas reçu les subventions que, faut-il le rappeler, on leur a accordée il y a deux ans déjà.

5. Résumé

Les règles présentées ci-dessus sont les principales contraintes de l’ordre des mots en français. Pour le res­te, les com­plé­ments cir­cons­tan­ciels et de nombreux adverbes peuvent se placer plus ou moins li­bre­ment, voir les pages suivantes. La place de ces éléments dépend essentiellement du focus (p. 511 §2), de l’informa­tion que l’on veut transmettre. En outre, le choix de l’ordre des mots peut parfois obéir à de simples con­train­tes sémantiques. Ainsi la phrase :

Vous m’envoyez le formulaire de publication signé par la poste.

pourrait s’interpréter ainsi : « vous m’envoyez le formulaire une fois qu’il a été signé par la poste ». Un tel blocage sémantique n’existerait pas si le nom publication n’était pas suivi d’un participe passé :

Vous m’envoyez le formulaire de publication par la poste.

Pour lever l’ambigüité, on peut changer l’ordre des mots ou uti­li­ser des virgules :

Vous m’envoyez, par la poste, le formulaire de publication signé.
Vous m’envoyez le formulaire de publication, signé, par la poste.