Vous êtes ici » La phrase » Interrogation, négation, exclamation » La négation
567. La litote

1. Définition

La litote (finnois litoteesi) est un mode d’expression qui consiste à dire une chose négativement pour dire en fait le contraire : l’affirmation est atténuée, mais devient par là-mê­me encore plus forte. On uti­li­se aussi la litote en finnois (l’expression familière finnoise ei voisi vähempää kiinnostaa en est une, de mê­me que vähän oli vaikeaa!), mais de façon moins systématique qu’en français. Si l’énoncé est une litote, il faut éviter de le prendre au sens littéral, comme le montrent les traductions en finnois dans les exem­ples suivants (voir aussi ci-dessous §4) :

Ce n’est pas une mauvaise idée. Se ei ole hassumpi ajatus.
Il n’est pas bête, cet enfant. Aika fiksu tuo lapsi.
Ce n’est pas facile, la grammaire française. Ranskan kielioppi on vähän vaikeaa.
C’était pas mal. Se oli ihan kiva.
Le voyage ne s’est pas passé sans dif­fi­cul­té, mais on a fini par arriver. (voir p. 562 §6)

La litote est uti­li­sée dans la langue écrite, mais on peut dire qu’elle est encore plus fréquente dans la lan­gue parlée :

C’était pas de la tarte. Huhhuh, mikä homma!
Il est pas con, ce type ! Aika terävä tyyppi!
Il est pas moche, ce jardin. Siisti piha!

2. Pas mal

La locution pas mal est un exem­ple typique de litote, qui s’est lexicalisée en adjectif de sens non négatif. On ne peut donc plus uti­li­ser ne en mê­me temps que pas mal, car le mot n’est plus négatif :

Le film était pas mal.
Ton idée est pas mal, mais ça coutera cher.

Cependant, cela concerne uniquement le cas où pas mal forme une expression figée, car on peut aussi uti­li­ser le mot mal à la forme négative dans son sens originel. Comparer :

Il n’est pas mal de mettre parfois en avant ses avantages.
Ei ole mitään pahaa siinä, että joskus korostaa omia hyviä puoliaan
C’est pas mal de mettre parfois en avant ses avantages.
Tuntuu ihan mukavalta välillä korostaa omia hyviä puoliaan.

3. Réponse affirmative

À une phrase négative qui exprime une litote, on répond affirmativement, et non pas négativement, ainsi que le font par erreur de nombreux apprenants FLE (fin­no­pho­nes ou autres) :

C’était pas mal, n’est-ce pas ?
Oui, c’était pas mal.
Ei ollut hassumpaa, eihän? – Niin, oli ihan kivaa.
[ne pas répondre : *Non, c’était pas mal].

Il est pas mauvais, ce gâteau.
Oui, il est bon.
Aika hyvä kakku. – Niin on.
[ne pas répondre : *Non, il est bon].