Vous êtes ici » La phrase » La norme linguistique et la langue parlée » Norme et niveau de langue
584. Niveau de langue et registre de langue

1. Le niveau de langue

En français comme en finnois, on ne s’exprime pas de la mê­me manière selon qu’on rédige un rapport administratif, un article scientifique ou un courriel à un ami, ou selon qu’on parle lors d’une conférence ou à ses enfants dans le cadre familial. La langue connait des variétés en fonction de la situation d’énonciation, du contexte, du destinataire, etc. (voir p. 581 §2). Ces variations constituent un ensemble de critères qui caractérisent le niveau de langue. La définition du niveau de langue n’est pas univoque, et la perception du niveau de langue l’est encore moins : elle varie grandement en fonction du locuteur, de ses connaissances linguistiques, de sa culture, de ses habitudes personnelles, de l’époque, etc. Dans le présent ouvrage, on uti­li­se les termes et les acceptions suivants :

langue courante : La voiture de mon frère est neuve.
langue parlée :  Mon frère, sa voiture, elle est neuve.

La langue parlée ne s’uti­li­se pas seulement à l’oral, quand on « parle avec la bouche », mais aussi dans les contextes écrits qui rappellent la communication orale, notamment les blogs, les forums Internet, la correspondance entre amis (courriel et SMS), le chat, les sites de réseautage social, etc. Le dé­ve­lop­pe­ment d’Internet fait que la langue parlée est très présente sous forme écrite dans la communication de tous les jours.

2. Le registre de langue

À l’intérieur de ces niveaux de langue, on peut dis­tin­guer éga­le­ment des « registres » de style (on dit aussi couramment simplement « style ») dont le plus important à connaitre est :

– la langue familière (ou registre familier) : une forme de la langue parlée uti­li­sée dans des contextes non officiels, surtout perceptible par un vocabulaire dit « familier ». Elle est à uti­li­ser avec prudence, si les con­naissances en français sont moyennes. Il y a éga­le­ment le style littéraire, poétique, etc. La limite entre langue parlée et langue familière n’est pas toujours très nette (et elle est appréciée différemment selon les locuteurs ou les chercheurs). On peut dire en simplifiant que le caractère familier se voit surtout dans le vocabulaire plus que dans la grammaire, mais il existe aussi des cons­truc­tions grammaticales typiques du registre familier.

On peut illustrer sommairement les dif­fé­ren­ces de niveau de langue à l’aide du tableau suivant, qui ne présente cependant que quelques aspects. L’interrogation est typiquement une structure grammaticale qui varie en fonction du niveau de langue :

584. Les niveaux de langue
langue écrite langue courante langue parlée langue familière
Qui est-ce ? Qui est-ce que c’est ? C’est qui ? Qui c’est ?
Quand vient-il ? Quand est-ce qu’il vient ? Il vient quand ? Quand il vient ?
Combien coute le kilo de tomates ? Le kilo de tomates, ça coute combien ? Combien, le kilo de tomates ?