Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Les propositions relatives » Construction des relatives
603. Le pronom relatif que

1. Que com­plé­ment d’objet direct

Le pronom que peut être en fonction de com­plé­ment d’objet direct (COD) ou d’attribut du sujet. Quand que est com­plé­ment d’objet direct, il correspond aux formes objet du pronom relatif finnois joka : jonka/ jotka (accusatif) ou jota/joita :

Le chalet qu’ils ont acheté l’été dernier a été détruit dans un incendie.
La voiture que j’avais réservée n’était pas disponible.
Jean-Jacques est venu avec une femme que nous ne connaissons pas.

2. Objet direct de voici/voilà

Que peut être « l’objet » des adverbes voici et voilà (qui sont d’anciennes formes verbales formées sur le verbe voir) :

Le tableau que voici vaut très cher. Taulu, jonka näet tässä, on hyvin kallis.
Tu emporteras la valise que voilà. Otat mukaan laukun, joka on tässä.

Cet emploi de que comme objet de voici/voilà est mentionné quasi systématiquement dans les manuels FLE, ce qui peut donner l’impression qu’il est banal. Pourtant, c’est un tour assez peu fréquent dans la langue courante et il vaut mieux ne pas en abuser à l’oral. Dans la langue parlée, au lieu de le tableau que voilà, on dit plus naturellement le tableau qu’il y a là / le tableau que tu vois, etc.

3. Que attribut

Le pronom que en fonction d’attribut du sujet correspond au finnois joka ou jotka/joita. La cons­truc­tion en français n’est pas toujours facile à comprendre (sur ces cons­truc­tions, voir p. 642). Si l’antécédent est un GN, le sujet du verbe est à la forme ce : c’est un spectacle, c’est un problème, c’est un charmeur etc. (p. 279). Le sujet dont que est l’attribut est donc dans ce cas le pronom ce :

Vous ne pouvez pas imaginer le spectacle que c’était. Ette voi kuvitella, millainen näky tämä oli.
Tu ne comprends pas le problème que c’est. Et ymmärrä, millainen ongelma se on.
Tu ne sais pas le charmeur que c’est. Et tiedä, millainen hurmuri hän on.

Dans la phrase suivante, le pronom sujet est il, car l’enfant a valeur d’adjectif de catégorie (il est encore bébé, il est encore enfant,« jeune », voir p. 280 §2) :

L’enfant qu’il était ne pouvait pas comprendre. Lapsi, joka hän oli, ei voinut ymmärtää.

4. Attribut du sujet adjectif

L’attribut du sujet peut aussi être un adjectif. Le pronom que est alors placé après l’adjectif. La cons­truc­tion équivaut au finnois adjectif kun verbe :

Mais André, gêné qu’il était, n’a pas osé le lui dire. Mutta André, hämmentynyt kun oli, ei uskaltanut sanoa sitä hänelle.
N’ayant le cœur ni au jeu, ni au travail, elle ne profita pas des récréations, angoissée qu’elle était par ce qui l’attendait le lendemain matin.

On uti­li­se le mê­me type de cons­truc­tion dans les exclamations :

Idiot que je suis ! Voi minua tyhmää! [mot à mot « voi sitä tyhmyriä, joka olen »].