Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Les propositions relatives » Construction des relatives
606. Le pronom

1. Équivalent de pré­po­si­tion + lequel à valeur spatiale et temporelle

Le pronom peut remplacer lequel COI ou CC précédé de à et dans et plus généralement tout COI ou CC à valeur spatiale ou temporelle. Il correspond au finnois jossa / johon ou jona / jolloin :

Les cartons sont rangées les photos se trouvent sur l’étagère de gauche. =
Les cartons dans lesquels sont rangées…
L’adresse la lettre a été envoyée n’est plus valable. =
L’adresse à laquelle la lettre a été envoyée…
La commode se trouve le portrait me vient de ma grand-mère. =
La commode sur laquelle se trouve le portrait…
L’époque cela s’est produit me parait si lointaine. =
L’époque à laquelle cela s’est produit…
La réunion il a été élu a été orageuse. =
La réunion lors de laquelle il a été élu…

Comme dans le cas de qui / lequel, il y a une très légère nuance de sens : les propositions introduites par pré­po­si­tion + lequel ont une valeur restrictive ; celles introduites par sont de type généraliste (res­tric­tive ou appositive).

2. Préposition à valeur non spatiale ou temporelle

Cependant, le pronom ne peut pas remplacer les groupes où lequel est précédé d’une pré­po­si­tion spa­tiale quand cette pré­po­si­tion n’exprime pas une véritable relation de lieu, ou bien a perdu son sens spa­tial, notamment quand le mot dans reprend en :

avoir confiance en quelqu’un → les amis dans lesquels/en qui il a confiance [et non : les amis *où il a confiance]
dire quelque chose dans une langue [en allemand, en français] → la langue dans laquelle il a prononcé son discours [et non pas : la langue *où il prononcé son discours]. Mais :
On trouve cette cons­truc­tion dans plusieurs langues romanes. → Les langues romanes dans lesquelles/Les langues romanes où on trouve cette cons­truc­tion...

3. seule forme possible

Avec les com­plé­ments cir­cons­tan­ciels de temps qui ne sont pas introduits par une pré­po­si­tion (jour, se­mai­ne, an, année, etc.), est la seule forme possible :

Le jour où ils se sont mariés il faisait froid.
Te rappelles-tu encore l’année où tu as eu vingt ans ?
Le siècle où Louis XIV a régné est souvent nommé « grand siècle ».

4. Erreur à éviter

Éviter l’erreur fréquente chez les apprenants FLE (fin­no­pho­nes, anglophones, etc.) qui consiste à uti­li­ser la conjonction quand comme un pronom relatif (pour traduire jolloin/when etc.). En français, on ne peut pas dire *le jour quand il né, ou *l’année quand j’ai commencé mes études. Le mot quand ne peut être qu’une conjonction de subordination. Le pronom relatif à uti­li­ser dans un tel cas est  :

le jour où il est né
l’année où j’ai commencé mes études
le samedi où ils se sont mariés
la semaine où nos amis arriveront
le moment où cela s’est produit
à l’instant où je sortais, etc.

5. Relative appositive

Cependant, si la relative est appositive (en finnois on uti­li­se dans ce cas jolloin), on ne peut pas uti­li­ser . Il faut reprendre l’antécédent par un nom comme moment, époque, etc., selon un procédé similaire à l’uti­li­sation du pronom ce devant une relative en apposition à la principale (p. 241 §2). Le relatif fin­nois jolloin s’apparente dans un tel emploi à une conjonction de subordination à valeur temporelle, et peut être ren­du en français par une conjonction ou une locution conjonctionnelle du mê­me genre :

Ministeri erosi vasta viime viikolla, jolloin koko jupakka oli jo ohi.
Le ministre n’a démissionné que la semaine dernière, à un moment où toute l’affaire était déjà du passé.
Le ministre n’a démissionné que la semaine dernière, alors que toute l’affaire était déjà du passé

6. combiné à des adverbes ou des pré­po­si­tions

Le pronom peut aussi avoir pour antécédents des adverbes de lieu (, partout, quelque part, etc.) :

Ils habitent toujours là où ils habitaient déjà il y a trente ans.
J’aimerais passer mes vacances quelque part où il n’y ait pas trop de touristes.
La mafia prospère partout où il n’y a plus d’État.

peut être précédé par des pré­po­si­tions (de) ou des locutions pré­po­si­tionnelles (à partir de, jusque) :

La route par où nous sommes passés est très sinueuse.
La ville d’où part le Tour de France cette année est en Belgique.
Il n’y a pas de secteur jusqu’où les forces du marché n’étendent leur influence.
Ils sont montés sur un promontoire à partir d’où on voit très bien toute la baie.