Vous êtes ici » Les propositions subordonnées » Propositions complétives » Complétives conjonctives
663. La complétive objet in­di­rect ou com­plé­ment d’agent

1. Complétive introduite par une pré­po­si­tion

La complétive peut éga­le­ment être com­plé­ment d’objet in­di­rect ou com­plé­ment d’agent, autrement dit être précédée d’une pré­po­si­tion. Elle est alors systématiquement introduite par le fait que. Le mode nor­mal est l’in­di­ca­tif.

Il importe aussi d’insister sur le fait que c’est seulement dans des systèmes très élaborés d’information et de participation des travailleurs que l’on peut mettre pleinement en valeur les potentialités de l’innovation. Täytyy myös korostaa sitä, että vain hyvin kehittyneissä tiedotus- ja osallistumisjärjestelmissä voidaan hyödyntää täysin innovaation mahdollisuuksia.
La déclaration commune met l’accent sur le fait que le développement doit se faire en tenant compte des particularismes locaux. Yhteinen päätöslauselma korostaa sitä, että kehityksen on tapahduttava pakallisia erityispiirteitä kunnioittaen.
L’examen du dossier a aussi été freiné par le fait que les gouvernements des pays Nordiques viennent seulement de parvenir à trouver un terrain d’entente sur cette question. Asian käsittelyä on hidastanut se, että pohjoismaat ovat vasta juuri päässeet sopuun asiasta.
Outre le fait que le tourisme fait connaitre les régions, il permet aussi aux gens de se faire une idée plus juste de celles-ci. Sen lisäksi että matkailu edistää maakuntien tunnettavuutta, se auttaa myös ihmisiä saamaan oikeamman kuvan niistä.

2. Subjonctif par attraction

Parfois on trouve un subjonctif par attraction (p. 437) ; le mode attendu est l’in­di­ca­tif, mais un élément de la phrase entraine un subjonctif par analogie avec des cons­truc­tions similaires :

J’aimerais faire part de ma satisfaction devant le fait que la proposition ait été modifiée par la commission des transports [satisfaction = je suis satisfaite que, d’où le subjonctif]. Haluaisin lausua tyytyväisyyteni siitä, että ehdotus on muutettu liikennevaliokunnassa.
Avez-vous quelque chose contre le fait que nous procédions d’abord à certaines vérifications ? [avoir quelque chose contre = être opposé à ce que, d’où le subjonctif.] Onko teillä jotakin sitä vastaan, että teemme ensin tiettyjä tarkistuksia?

Dans la phrase suivante [relevée dans un rapport parlementaire], le subjonctif est en principe à la limite de la grammaticalité, mais l’usage est relativement flottant dans ce domaine :

Cela se voit notamment dans le fait que des sommes énormes soient restés inuti­li­sés [on attendrait plutôt l’in­di­ca­tif sont restées]. Se näkyy mm. siitä, että valtavia summia on jäänyt käyttämättä.